31 mars

Il y a un an, jour pour jour, le père de la musique house débranchait ses platines. Depuis c’est tout Chicago qui pleure Frankie Knuckles. Et les amoureux de la musique, aussi. Comme un symbole, on vous laisse avec Tears, qui devrait tout de même vous faire du bien.

 

 

 

 

Photo : thedrone.com

Les commentaires sont fermés.