Actual Pénélope…

Notre Pénélope des plus actuelles est en réalité un homme, et pas n’importe lequel.
En effet, Didier Boussarie s’inspire directement des araignées pour réaliser son art, plus particulièrement de leurs fines productions en soie, si délicates et si belles. Pendant trois ans, il s’est intéressé de près à leur travail, en élevant des tégénaires puis a récupéré leur travaux pour continuer la création à sa manière. Pour ce faire, il a étendu les toiles dans des boîtes, elles-mêmes posées sur des chassis et a noirci et intensifié les traits à l’encre de Chine.
Suivant cette source d’inspiration, Didier Boussarie a ensuite entrepris de recréer en quelque sorte le travail des tégénaires, armé seulement de lin et de coton. Ses nouveaux travaux sont ainsi totalement recouverts de ces réseaux, tandis que ses anciennes créations gardaient leurs distances avec le bord de la toile.

La volonté principale de l’artiste ? Rendre compte d’une beauté bel et bien présente mais rendue presque imperceptible par le dégoût que suscitent en nous les petites bêtes à huit pattes…

Exposition « La nuit, elles tissent » de Didier Boussarie jusqu’au 9 mai 2015
Galerie Maria Lund – 48, rue de Turenne, 75003 Paris
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h et sur rendez-vous

Crédits visuels : Didier Boussarie, Translation en bleu clair, 2014, acrylique sur toile, 80 × 80 cm

Les commentaires sont fermés.