Artcurial : en février, pas d’arrêt au stand

Non, ce n’est pas un article Auto-Moto que vous allez lire dans quelques instants. La maison de vente aux enchères Artcurial va soumettre au marteau de son commissaire-priseur une des légendes de la course automobile, le 5 février prochain, à l’occasion de la vente Rétromobile. Sortez vos chéquiers et vos gants de conduite…

Cela fait quelques semaines que le tout petit milieu des collectionneurs de voitures n’a que ces mots à la bouche : la Ferrari 335 Sport châssis 0674. Vous ne comprenez rien à ça ? Pas de problème on va tout vous raconter. Cette voiture se présente comme celle ayant le plus de chance de devenir l’automobile la plus chère de l’Histoire, et s’apprête à détrôner la Ferrari 250 GTO adjugée presque 30 millions d’euros par Bonhams en août 2014.

Une machine légendaire 

Le premier réflexe quand on aime suivre des ventes aux enchères, est de jeter un oeil à la provenance de l’objet convoité. Et le pedigree de la dame italienne est exemplaire. Depuis le milieu des années 70 elle fait partie de la collection de Pierre Bardinon. Si le nom ne vous dit rien, sachez que ce Creusois avait la solide réputation d’avoir en sa possession une des plus grandes collections de Ferrari au monde, chacun sa passion hein ! Dans son musée personnel : que des bolides de courses pilotés par les plus grands noms de l’automobile, et la 335 Sport arrive au sommet de la pyramide. Questionné un jour sur l’absence de collection à l’usine de Maranello, Enzo Ferrari a répliqué au journaliste : « Pas besoin : Bardinon l’a fait pour moi ».

1957, la barquette au rouge emblématique naît à Maranello sous le trait de crayon d’un certain Enzo Ferrari. Design moderne, ligne à couper le souffle, la 335 est taillée pour les podiums avec une technologie venue du futur. Pour ceux qui passent du temps sous le capot de leur voiture, voici de quoi vous régaler; quant aux autres vous pouvez toujours sauter quelques lignes et faire un saut sur My Little Paris…. Double allumage, 12 cylindres en V qui ouvre la route à 390 chevaux, carburateurs Weber quadruple corps, distribution à quatre arbres à cames en tête. Tout ça pour ? Au-delà du ronronnement qui flatte l’appareil auditif, c’est la première voiture à obtenir une moyenne de 200km/h sur le circuit des 24 Heures du Mans…

La même année, un accident tragique d’un de ces véhicules cause la mort d’une dizaine de personnes sur la route des Mille Miglia, et signe l’arrêt définitif de l’épreuve italienne. Ce triste évènement a cependant permis d’élever la 335 au rang de légende. 

Design, mécanique, ingénierie, histoire; Artcurial est en pole position pour vendre un mythe.

Crédits et sources photo : Artcurial/Le Figaro/Auto-Ferrari.  

Les commentaires sont fermés.