Avec « Mad Max », la furie s’empare de la Croisette

De la poussière et des cris. Ces deux mots suffisent à eux seuls à résumer le film Mad Max : Fury Road produit par George Miller. Trente-six ans après son premier opus, le célèbre réalisateur revient sur la Croisette pour présenter son nouveau long métrage hors-compétition. Au programme, une course poursuite effrénée et ininterrompue de véhicules d’acier à travers un désert sans fin.

On taira l’objectif de cette épopée au risque de gâcher tout le plaisir du film car là n’est pas le plus important. Car son thème principal, c’est bien l’action. Pendant près de deux heures, aucune pause ne permet au spectateur de reprendre son souffle. Il évolue comme en apnée, totalement happé par les innombrables cascades et les décors impressionnants de ce film proprement ahurissant.

Car il ne faut pas oublier de mentionner que la presque totalité du film a été réalisé sans effets spéciaux. Ce qui signifie que les acteurs ont réellement dû avaler beaucoup de sable et de poussière durant le tournage, et que tous les bolides présents sur les lieux du tournage ont été construits avec les moyens du bord. De quoi rester ébahi par l’ingéniosité déployée afin de rendre le long métrage aussi réel que possible.

Si Max donne son nom au film, c’est bien Furiosa qui en est la véritable héroïne. Interprétée par Charlize Theron, cette jeune femme au tempérament de battante en vient presque à éclipser son partenaire Tom Hardy. Les deux formes un couple explosif qui ne recule devant rien pour remplir leur mission au sein d’un univers post-apocalyptique.

Crédits photo : www.smallthings.fr

Les commentaires sont fermés.