Basquiat, Warhol & Sir Elton John

« A milli’, a milli’ » Lil Wayne, 2008

Un million de dollars, c’est la somme que pourrait récolter Sir Elton John en vendant un tableau réalisé à la fois par Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol. Cette œuvre à quatre mains, sera mise en vente lors d’une soirée consacrée à l’art contemporain, et organisée par Sotheby’s à Paris le 7 juin prochain.

Réalisée à la peinture acrylique et à la peinture à l’huile, cette toile est signée par les deux artistes, connus comme les « enfant terribles » du monde de l’art. Mais vraiment, n’utilisez jamais cette expression. Franchement, c’est juste horrible.

L’histoire commence en 80 autour d’une tasse de café infâme. Le jeune Basquiat gonflé à bloc,  prend son courage à deux mains pour aller parler au Pape du Pop Art qu’il aperçoit dans un diner. Ils parlent et Warhol lui achète une toile. Mais ce n’est que deux ans plus tard qu’une véritable collaboration s’installe entre les deux artistes. Une histoire chaotique qui produira plusieurs centaines d’œuvres, dont le célèbre Untitled (1984-1985), qui revient aujourd’hui sur le marché de l’art. Le tableau est bourré de symboles: les os entrecroisés en noir et blanc, avec une tête de mort par exemple, directement inspiré des memento mori de la fin de la Renaissance, et de l’Âge d’Or hollandais. À côté un estomac, rouge vif, censé représenté une sorte d’énergie vitale et un constant renouvellement.

Ce n’est pas la première fois que la maison de ventes et le chanteur aux lunettes violettes font parler d’eux. Il y a trois ans, Sotheby’s Londres avait déjà vendu une partie de l’immense collection d’oeuvres que possède Sir Elton, proposant aux enchères des œuvres de Willem de Kooning, Louise Bourgeois, Gilbert & George, Tracey Emin, Damien Hirst, Keith Haring et Julian Schnabel.

Pour se rendre compte de la grandeur de la collection, celle-ci comprend également plus de 7000 photographies, dont certains clichés signés par Man Ray, André Kertész, Berenice Abbott, Alexander Rodchenko et Edward Steichen. 150 d’entre eux seront présentés à la Tate Modern en novembre, dans une exposition intitulée « A Radical Eye: the Sir Elton John Collection ». 

Sotheby’s a déjà organisé cinq ventes aux enchères en soutien à la fondation créée par Elton John pour lutter contre le SIDA (Elton John AIDS Foundation). La dernière, en 2015, comportait des œuvres données par des artistes contemporains tels John Currin, Wolfgang Tillmans et Rosemarie Trockel. Le produit de la vente de la toile sera investi directement dans son association. Un beau geste. 

Exposition et vente le 7 & 8 juin prochain chez Sotheby’s Paris.

Crédits photos et sources : Sotheby’s/ Warhol/Basquiat/RTBF. 

Les commentaires sont fermés.