Cats sort ses griffes

La grande première de la comédie musicale Cats a eu lieu jeudi 1er octobre au Théâtre Mogador de Paris. A cette occasion, nous avons assisté aux derniers préparatifs des danseurs et des chanteurs qui se produiront sur scène pendant les trois prochains mois dans une ambiance toute féline.

Une comédie musicale venue de Broadway

Chorégraphies. Paroles. Costumes. Maquillage. Ce jeudi 1er octobre, tout est fin prêt pour le grand soir. La comédie musicale Cats, déjà vue par plus de 70 millions de spectateurs à travers le monde, s’installe à Paris jusqu’au 10 janvier 2016. Si vous n’en avez jamais entendu parler, quelques petits rappels s’imposent. Le spectacle est né en 1981 sous la plume d’Andrew Lloyd Webber. Celui-ci décide de mettre en musique le recueil de poèmes « Le Guide des Chats du Vieil Opossum » de l’écrivain Thomas Stearns Eliot. Adapté à la scène, l’ouvrage fait un triomphe et devient l’une des comédies musicales les plus longtemps jouées à Broadway.

Pour Laurent Bentata, le directeur général de Stage Entertainment France, la société qui produit la comédie musicale (et avant elle, Le Roi Lion, Mamma Mia, La Belle et la Bête ou encore Le Bal des Vampires, rien que ça), « l’histoire de Cats, c’est un mythe, une histoire qui en a fait rêver plus d’un ». Vous ne connaissez pas le pitch ? Cats met en scène un clan de chats de gouttière, qui se réunissent une fois par an pour assister à la nouvelle vie de l’un d’entre eux. C’est au chef de la meute, le vieux Deutéronome, de choisir qui parmi les chats mérite cette renaissance. Il ne reste plus qu’à savoir lequel.

Parmi les moments forts de cette comédie musicale, la chanson Memory de la chatte Grizabella, déjà interprétée par le passé Barbra Streisand et Céline Dion, devient Ma Vie. En effet, et c’est l’une des particularités de cette adaptation anglaise, toutes les paroles, y compris celles des chansons, ont été traduites en français. Un vrai casse-tête pour les nombreuses personnes ayant travaillé sur le projet pendant plusieurs mois. Parmi elles, la chorégraphe anglaise Gillian Lynne a fait le déplacement depuis l’Angleterre afin de parfaire les derniers détails de sa création.

« Ce soir, ce sera comme quand on ouvre une bouteille de champagne »

Ils sont une trentaine, à la fois danseurs et chanteurs. Vêtus de couleurs chatoyantes et dotés de fines moustaches, ils déambulent avec la souplesse des chats sur une scène légèrement inclinée pour leur faire adopter une démarche chaloupée. C’est avec un grand sourire que William Pedro, un jeune Brésilien qui interprète le rôle du chat Mistoffeles, raconte ses débuts. Tout tacheté de noir et de blanc, cet ancien danseur de formation classique ne cache pas son enthousiasme. C’est la première fois qu’il participe à une comédie musicale, le chant a donc été un véritable obstacle pour lui au départ : « La première fois qu’on m’a demandé de chanter, je me suis lancé avec la panique au ventre. C’est vrai que jusque-là, je chantais uniquement pour moi sous la douche ».

Autre difficulté pour lui, l’étape maquillage. Pour des raisons pratiques, chaque danseur doit être capable de réaliser son propre maquillage avant d’entrer sur scène. Bien sûr, et cela va de soi, tous les maquillages sont différents et uniques en leur genre. Pour y parvenir, chaque danseur a dû s’exercer plusieurs heures à reproduire les minutieux détails peints sur son visage afin de les mémoriser et de les reproduire le plus fidèlement possible. En un minimum de temps. « Au début, cela me prenait deux heures, la semaine dernière c’était une heure et demi, maintenant j’essaie de tout faire en une heure et quart. Chaque minute de gagnée est un exploit » explique William sans se départir de sa bonne humeur.

S’il n’a pas participé aux toutes dernières répétitions pour préserver sa voix et sa souplesse, il compte bien se dépenser sans compter une fois sur scène. Interrogé sur son état d’esprit à quelques heures seulement de la grande première, William Pedro répond sans hésiter : « Ce soir, ce sera comme quand on ouvre une bouteille de champagne entre amis : une vraie explosion de joie ! ». Le chat Mistoffeles semble presque ronronner de plaisir à ces mots. Pas de doute, les amoureux des félins passeront le meilleur des moments avec leurs compagnons favoris.

Les commentaires sont fermés.