Cheyenne Schiavone, la femme aux mille visages

Un visage à la Lou Doillon, encadré par de longs cheveux bruns et un sourire mutin, un vrai physique de muse. En réalité, Cheyenne Schiavone est plutôt de l’autre côté : peintre le jour, DJ la nuit, chanteuse, directrice d’un label de techno cold wave, « un peu » photographe…

Cette jeune artiste consacre la plupart de son temps à la peinture et au dessin, elle a d’ailleurs exposé au YIA en 2014, et est représentée par la No Mad Galerie dirigée par Arnaud Faure-Beaulieu, dont le concept est à l’image de Cheyenne : polyvalent et novateur.
Son art véhicule des messages chocs, forts mais simples et naturels, qui sont le reflet d’une génération de plus en plus décomplexée en apparence, car derrière ce masque se cache souvent un manque de confiance en soi. Un journaliste a qualifié son travail de « pudeur impudique », ce qu’elle approuve parfaitement ; elle avoue faire « semblant de montrer des choses intimes, traumatisantes, secrètes ».
Agée de seulement 26 ans, Cheyenne a déjà un bon bagage derrière elle, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est en très bonne voie.

Site
Page FB

Les commentaires sont fermés.