Christie’s x James Bond : les enchères sont éternelles

artctualité-jamesbond2

24 lots pour célébrer le 24ème film, c’est le choix de la maison de ventes aux enchères pour célébrer l’univers du plus connu des agents secrets, autour d’une dispersion spectaculaire spécialement organisée au profit de Médecin Sans Frontières, et de l’UNMAS rattaché à l’ONU.

Tout droit sortis des archives d’EON Productions, la société qui gère les droits de la franchise Bond mais aussi des collections de Daniel Craig, de Sam Mendes, de Barbara Broccoli ou encore de Sam Smith, ces objets uniques seront pour la première fois dévoilés au public pour une vente aux enchères en ligne, entre les 16 et 23 février prochains. 

Depuis quelques années, la marque James Bond est devenue une valeur sûre des grandes maisons de vente aux enchères, avec notamment Bonhams et Christie’s qui se partagent régulièrement le butin de l’agent secret. Car au-delà du simple aspect cinématographique du personnage, son univers célèbre depuis toujours le luxe et le raffinement. Impossible d’imaginer James Bond en marcel dans une Fiat Panda sirotant un Coca Zéro. Toujours classe et jamais bling-bling, l’espion britannique est la véritable incarnation d’un chic racé, mi voyou-mi gentleman.

Pour une maison de vente une dispersion de ce type est parfaite : les grandes cuvées de champagne pour le département des vins, les costumes et accessoires pour le département mode, les voitures pour le….département voitures, les armes pour le département militaria etc…

Cette vente de février, centrée autour du dernier opus Spectre, sera donc l’occasion de repartir avec une des Aston Martin DB10 utilisées pour le film, et jamais commercialisées (entre 1 000 000 et 1 500 000£). La DB10 est donc un prototype avancé, commandé par Eon, construit par la firme anglaise, est le dernier maillon de cette collaboration automobile/cinéma qui a commencé en 1964 avec l’iconique DB5 pour le film Goldfinger.

Mais n’espérez pas faire un tour de Londres avec, ou une ballade dans les landes écossaises, car cette voiture n’est malheureusement pas homologuée pour la route. Les Aston Martin sont si emblématiques qu’une étude a montré qu’environ 90% des clients de la marque étaient influencés par James Bond.

Outre le carrosse de l’espion de Sa Majesté, d’autres highlights sont attendus : sa sublime Omega Seamaster avec son bracelet en toile (estimée 15 000 – 20 000 £), l’ordinateur portable de l’acteur Ben Whishshaw alias Q (4000-6000£), et la paire de lunettes de soleil de l’espion, signée Tom Ford, pour une estimation similaire. 

Portés par Daniel Craig dans la scène d’ouverture de Spectre, les boutons de manchette bleus siglés « JB » venus eux aussi des ateliers de Tom Ford, seront en vente entre 3000 et 5000£…

Avec cette vente de charité, Christie’s est sûre d’augmenter son capital sympathie autour d’un des plus grands mythes du cinéma contemporain. 

Crédits photo et sources : Christie’s/Omega Watches/EON Productions/Telegraph

Les commentaires sont fermés.