Comprendre (enfin) l’art

Je sais ! Vous vous dites qu’on va encore essayer de vous vendre un énième bouquin qui retrace toutes les périodes de l’histoire de l’art, en vous énumérant des noms d’artistes, aussi imprononçables les uns que les autres, et en vous assenant des visuels farfelus.

Et bien détrompez-vous ! On a trouvé LE livre qui vous permettra d’avoir ENFIN une vision globale de l’histoire de l’art, et d’apprendre au passage une centaine de mots-clés, histoire de les ressortir au cours d’un diner un peu mondain, ça fait toujours son petit effet.

Le livre Comprendre (enfin) l’art des éditions Pyramyd, est assez bien conçu. 100 points importants vous sont proposés. Une double page par point. Chaque double-page est élaborée selon le même modèle : un terme, des explications, des références, des liens entre les différents points proposés, un ou plusieurs visuels. Chaque visuel, choisi avec soin, illustre à merveille le propos, et est explicité de façon très concise, mais claire.

Le point fort, à mon sens, de ce livre, est le choix des mots-clés proposés, et des thèmes abordés. Il ne s’agit pas là de vous faire un panorama bête et méchant, indigeste au bout de plusieurs pages parcourues. Non. Ici, les mots sont choisis savamment. On aborde par exemple la composition, les limites, l’appropriation, la simplification, la qualité, le motif, ou encore le matériau au coeur de l’art, l’intentionnalité, l’imagination… 

Ces mots, qui tous ont leur importance, nous permettent de comprendre la démarche, la manière de travailler et de penser de bon nombre d’artistes. Il nous est possible de voir au fil des pages le travail d’Ingres, de Delaunay, de Gustave Moreau, de Picasso, et tous les noms bien connus, mais on découvre aussi certains artistes. On peut également apprécier des mosquées, un masque fang, une palette de Zorn, un cube de Necker, un Buddha, et j’en passe… On ne se focalise pas sur quelques peintres ou sculpteurs, non, le livre tente vraiment de proposer un panorama, plus que complet, des artistes à travers les âges, et parfois on retrouve certains critères dans le travail d’artistes séparés par plusieurs siècles. 

Ce qui est appréciable avec ce livre, c’est que l’auteur, John A. Parks, ne tente pas de dresser de façon policée une histoire de l’art, en suivant précautionneusement, un à un, les mouvements ou en enchainant religieusement les artistes. Ici, ce qui l’intéresse ce sont les mots qui qualifient le travail de tous ces artistes à travers les âges. On comprend d’autant plus l’importance de leur travail en ne nous concentrant pas sur une période, mais plutôt sur une façon de travailler, sur une caractéristique propre à chacun. L’auteur l’explique d’ailleurs très bien dans sa préface. Pour lui l’art est un message, une émotion, un ressenti. Il n’est donc pas nécessaire de vouloir aborder le sujet de façon scientifique, mais il faut s’y intéresser librement, en tentant de comprendre la démarche première de l’artiste. Apprécier une oeuvre d’art est pour l’auteur quelque chose d’émouvant, de cathartique. Eprouver un sentiment face à une oeuvre d’art, est pour lui quelque chose de « presque pur », et il faut donc, avant toute chose, ressentir, puis essayer de comprendre la technique, ou encore la façon de travailler. Et enfin, il faut s’intéresser au contexte bien entendu. Il est bien évidemment primordial, pour étudier l’oeuvre d’un artiste, de comprendre ce qui s’est fait avant, pendant, et après pour définir sa place dans l’histoire. L’auteur s’attache à nous rappeler que ce n’est pas cela le but premier de l’art. L’art est vecteur d’émotions, et il ne faut pas l’oublier. Ce livre nous fait ressentir pleinement le travail de plusieurs artistes, et facilite la découverte de leur oeuvre, tout en la comparant à des artistes auxquels on n’aurait peut-être pas pensé tout de suite.

Je le conseille vivement. Ce livre vous apprendra peut-être nombre de choses, ou vous fera envisager l’art sous un autre angle.

Il est disponible ici et ne coute que 27,90€. Je sais, vous vous dites que c’est tout de même une somme. Mais je vous assure qu’il en vaut la peine. Les visuels sont d’une grande qualité. Et les mots-clés proposés sont très bien choisis. A se procurer rapidement ! 

Les commentaires sont fermés.