Darwin’s game – Ki-oon (2014)

J’adore passer du temps sur mes jeux sur tablette ou portable… Le plaisir de détruire les tours d’un ami ou de lui envoyer une bestiole, saccager sa ville est réjouissant. On risque au pire de s’agacer mutuellement, mais s’il faut en passer par là pour gagner un peu d’argent virtuel, je marche ! J’attends toujours plus de jeux qui me permettent de défier et de vaincre mes amis, voir de tuer leur avatar. Mais j’ai entendu parler de quelque chose qui va encore plus loin. Il paraît qu’un jeu japonais vient de proposer d’affronter directement ses amis ou des inconnus, armés d’une batte ou d’un couteau. Tiens ? *Louloute83 vient de vous tuer*. Ce sang a l’air plus que naturel, super bien fait ce jeu ! Me voilà à genoux, mes yeux se ferment, j’ai froid tout d’un coup. Peut être que télécharger ce jeu n’était pas la meilleure idée que j’ai eu…

The Darwin’s Game est un jeu qui s’ancre tellement dans la réalité qu’il vous oblige à tuer ou à être tué. Je pense rester à mes petits jeux sympathiques de combats de châteaux, peut être un peu traditionnels mais ne dénigrons pas le traditionnel. Ce choix de décision ne fût pas laissé à Kaname Sudo. Il est le héros du manga de l’éditeur japonais Akita Shonen, et publié en France par l’éditeur Ki-oon. Le premier tome vient de sortir dans l’hexagone et intéresse beaucoup les amateurs du genre. Ce seul volume ne me permet pas encore de dire s’il s’agit d’un Shonen, soit un genre de manga destiné aux adolescents, où l’on voit peu de sang, ou d’un Seinen, soit un genre beaucoup plus violent et adulte. J’aurai tendance à le définir comme un Seinen, donc plutôt pour lecteur averti.

Un joueur fait appel à Kaname Sudo pour l’aider à vaincre un adversaire. Ce dernier se rend compte que les personnes qui le défient sont bien réelles, tout comme leur coup de batte ou de couteau. Il fait preuve de beaucoup d’intelligence et d’adresse au cours de son premier combat et intéresse d’autre joueurs et joueuses plus expérimentés. Le jeu semble également donner un certain pouvoir, qui diffère selon chaque individu. A force de gagner des duels, le joueur gagne des points, débloque des items, bref c’est une application classique de ce point de vue là. Ce premier volume pose toutes les bases de l’histoire et juste ce qu’il faut pour piquer la curiosité, en tout cas la mienne.

Même si vous n’êtes pas amateur du genre tentez l’aventure. Les prémisses de l’histoire révélés dans le premier volume marquent le début d’une nouvelle série prometteuse. Un peu de sang, de tension et d’humour ! Que voulez vous de plus ? Les dessins sont assez soignés, et l’univers malsain et sombre vous plongent facilement dans l’histoire.

Crédit photo

Les commentaires sont fermés.