De la Salle Ovale à la Salle Labrouste : une grande bibliothèque d’histoire de l’art

La bibliothèque de l’INHA, lieu que les étudiants et les chercheurs en histoire de l’art connaissent bien, s’apprête finalement à déménager. Le projet, débuté en 2007, avance rapidement aujourd’hui vers l’ouverture d’une nouvelle bibliothèque.
Le trajet n’est pas loin : la prestigieuse bibliothèque d’art et d’archéologie, issue de la collection du couturier Jacques Doucet, quittera la superbe Salle Ovale pour la, non moins superbe, Salle Labrouste. Le calendrier n’étant pas encore figé à cause des aléas que tout chantier peut rencontrer, cela devrait se passer dans un an, en 2016.

Les collections et le personnel de la bibliothèque de l’INHA ne vont pas être les seuls à devoir déménager. La BCMN, la bibliothèque centrale des musées nationaux, la petite et prestigieuse bibliothèque des conservateurs installée au Palais du Louvre, va devoir vite quitter ce magnifique lieu pour s’unir,( personnel et collection), à l’INHA, Salle Labrouste.
L’heureuse fusion des deux bibliothèques donnera lieu à la création de la bibliothèque spécialisée en art et archéologie, la plus fournie au monde avec 1,4 million de documents, dont 265 000 ouvrages en libre accès.
Outre les 1 471 000 documents de l’INHA, seront accueillis en Salle Labrouste, les 300 000 volumes de la BCMN, les 40 000 documents de l’École nationale supérieure des Beaux Arts (ENSBA), et les 155 000 documents de l’École nationale des chartes. La salle de lecture, d’une surface de 1 370 m², offrira 320 places. Le magasin central sur 11 niveaux, sera accessible au public sur trois niveaux, avec 63 places supplémentaires de consultation.

Le Quadrilatère Richelieu, berceau historique de la Bibliothèque Nationale de France, est depuis 2010 en chantier pour mener à bien cet ambitieux projet, financé à 80% par le Ministère de la Culture et de la Communication, et à 20% par le Ministère de Education Nationale, piloté par l’OPPIC (Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la culture). L’agence Bruno Gaudin a été sélectionnée en juillet 2007 pour diriger la rénovation. L’architecte en chef des monuments historiques, Jean-François Lagneau, assure la restauration des partie classées monuments historiques, notamment la Salle Labrouste. La « zone 1 », côté rue de Richelieu, devrait être terminée en 2015. Après ça sera le tour de la « zone 2 », côté rue Vivienne, de devenir un chantier. Les travaux sur le Quadrilatère devront voir la fin en 2019.

En attendant la nouvelle bibliothèque on peut espérer qu’il y fera moins froid, mais vue sa vaste étendue, cela reste un espoir.

Les commentaires sont fermés.