Dear Santa..

Qu’est ce que Van Gogh, Dali, Kahlo, Hemingway et Arman ont en commun à part leur célébrité ? Ils ont tous fait une liste de cadeaux de Noel au moins une fois dans leur vie !
Imaginons trente secondes ce qu’ils auraient pu demander s’ils avaient vécu en 2014…

mesa_drone_02 Vincent Van Gogh : C’est simple, depuis un moment ce passionné de paysages et de scènes nocturnes (entre autres hein, son taff est ASSEZ large), en a marre de se trimballer son matériel dans les champs et les rues étroites du Sud de la France. Du coup, ça serait nettement plus facile s’il pouvait prendre des photos de chez lui, pour les peindre ensuite. C’est donc sans hésitation qu’il aurait demandé le drone Dragonflyer x6 avec des LEDs intégrés, pour pouvoir prendre des images, même avec une faible luminosité. Le futur quoi !

Dali Salvador Dali : Aussi connu pour ses tableaux surréalistes que pour ses moustaches. Au fil des années il n’a cessé de créer la surprise avec ses différents styles capillaires. En 2014, en plus d’être le leader mondial des hipsters, qui vénèreraient son côté « décalé » et « anticonformiste » avec ses ‘staches à la Capitaine Crochet, il est évident que Dali n’aurait d’autre choix que de les entretenir à la perfection. Pour cela rien de plus simple, il prend le meilleur. Un coupe-chou de chez Mastro Livi, avec lame faite à la main dans la forge familiale en Italie, avec un manche en bois de Madagascar, et la réédition d’un savon à barbe de chez Mitchell’s de Londres, à la bergamote et au citron. Smooth.

Kahlo Frida Kahlo : Etre une femme en 2014 c’est un peu être à la pointe du style. Enfin pour cette mexicaine qui adorait les bijoux et les robes, mais qui était pote avec Picasso, Trotski ou André Breton (on ne parle pas de Jo le Rigolo là), l’expression de son féminisme assumé, pourrait passer par la demande d’une superbe pièce des ateliers Ralph Lauren : un cardigan patchwork en laine mélangée. Histoire de se balader au chaud entre deux galeries parisiennes, tout en gardant les motifs et les couleurs de son pays natal. So chic darling.

Hemingway Ernest Hemingway : Mac parmi les macs, Ernest a connu les guerres, les femmes, les éditeurs et le succès qu’on lui connait. En 2014, ce bon vivant aurait sans doute demandé le coffret Aberlour Signature, un produit de gentleman à déguster après un Prix Nobel par exemple. Edition d’un raffinement extrême, et tirée à seulement 15 exemplaires, ce coffret aurait certainement pu trôner dans sa maison de Key West en Floride et être une source d’inspiration potentielle pour cet aventurier un peu barge.

brico Arman : Artiste plasticien, fan des accumulations en tout genre (détritus, haches, voitures, instruments de musique etc..), a balancé à la face du monde un style unique, et montré de façon claire les travers de la société de consommation et de production. Ok je déteste plus que tout ces termes. Mais il faut avouer que ce type l’incarne tellement bien, qu’on ne peut pas lui reprocher son discours ! Un truc qui pourrait l’aider à bricoler en extérieur, ou en voyage, serait la sublime malle à outils (Tools Set) de chez Sir Terence, l’édition du 80ème anniversaire de la marque anglaise. Un must pour les amateurs de bricolage comme notre cher Arman !

Crédits photographiques : Ralph Lauren/ Aberlour/ Sir Terence/Dragonfly/Mastro Livi.

Les commentaires sont fermés.