Don inouï au MAM de la ville de Paris !

Cette semaine il est important de s’intéresser à l’incroyable donation au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris.

Le très réputé collectionneur et marchand d’art Michael Werner a donné cet été près de 127 oeuvres au Musée. Ces oeuvres faisaient partie de sa collection privée. C’est une chance car nous avons la possibilité jusqu’au 3 mars 2013 d’apprécier cet ensemble.

Michael Werner est un collectionneur extrêmement puissant et influant. On le retrouve dans de nombreux endroits tels que New-York, Cologne et bientôt Londres. Il aide des artistes reconnus et joue ainsi un rôle non négligeable sur la scène artistique internationale. Il découvre des artistes comme Baselitz, et possède des oeuvres d’Yves Klein, Jean Arp, Picabia et bien d’autres.

Le don sera intégré à une sélection de 900 oeuvres. Ce panel permet de mettre en lumière le travail significatif du collectionneur. L’exposition tente de montrer au spectateur les spécificités de la création du siècle dernier. Ce qui est étonnant dans la collection de Werner, c’est que justement il ne choisit pas les oeuvres en fonction des normes artistiques établies. Il n’y a pas d’ordre précis des genres pour Werner et c’est ce qui fait toute la richesse de sa collection.

C’est une donation très importante car depuis celle du Docteur Girardin en 1951 à la création du musée, il n’y avait pas eu de don d’une aussi grande envergure.

L’exposition permet de revoir le travail des artistes contemporains et modernes, leur recherche constante de forme nouvelle et leur désir d’une esthétique inédite. Le point fort de cette exposition est “L’École du Nord “, qui est quasi omniprésente dans la collection de Werner. Il a su enrichir sa sélection avec de grands artistes allemands, afin de toujours donner un regard différent sur l’art moderne et contemporain.

L’exposition est à ne pas manquer, car très riche, elle permet de comprendre la démarche artistique du collectionneur et ainsi de voir de façon nouvelle le travail des artistes du XXe siècle.

Assia

Les commentaires sont fermés.