éMØtions

Karen Marie Ørsted. C’est en contractant ses deux derniers noms que cette jeune chanteuse danoise a formé son pseudonyme : MØ. Mais, MØ c’est aussi « vierge » en vieux danois, autant dire que le choix est loin d’être le fruit du hasard. Et, histoire de boucler la boucle, « vierge » en anglais se dit « maiden », titre de l’une des chansons que l’on retrouvera sur son EP Bikini Daze.

Cet EP, justement, parlons-en. Annoncé pour le 20 octobre prochain, on pourra y apprécier la voix suave venue d’Odense, glissant sur des touches de synthpop accompagnées de rythmes de Trap électronique, entre autre. Après le succès du festif « XXX 88 » produit par Diplo, qui rappelle les sonorités d’un précédant succès de la chanteuse, le puissant « Pilgrim », Bikini Daze fait donc l’objet d’une attente très forte. D’autant plus que MØ est également capable de nous livrer des titres comme « Never Wanna Know », un hymne au chagrin amoureux comme vous n’en avez jamais entendu auparavant : il ne vous fera pas déprimer.

MØ ne se limite pas à composer des musiques incroyables ni à écrire des textes originaux. Chacune de ses vidéos accompagnant ses hits relèvent d’un haut degré artistique, comme le veux l’exemple du kaléidoscopique mash up noir et blanc pour « Never Wanna Know ». La séduction est donc complète et l’adhésion totale.

Bref, en cette rentrée elle apparaît comme la révélation electropop. Chaleureuse et envoûtante l’œuvre de la jeune Danoise est loin d’être une perte de temps, « Waste of Time », en anglais, autre composition talentueuse que l’on devrait retrouver sur son EP.

Les commentaires sont fermés.