Festival Circulation(s) au Centquatre

Pour la 2ème année consécutive, le Centquatre ouvre ses portes au Festival Circulation(s), événement qui a comme but, celui de donner une visibilité aux jeunes talents, tout comme celui de promouvoir la pratique photographique.

Les thématiques, fort diverses, touchent des sujets sociologiques, tels que l’histoire des « sudètes », minorité allemande qui a été secouée par les ravages de la IIème Guerre Mondiale, la loi anti-gay au Rwanda, ou encore la tuerie en Belgique perpétrée par les « tueurs du Brabant ». Par ailleurs, des photographies moins solennelles font partie de la sélection du festival. Parmi les plus plaisantes on retrouve la série de Lybeer Charlotte « The Furtastic Adventures of the Cabbit and the Folf », qui nous dévoile un univers improbable, peuplé de peluches et autres chimères à taille humaine ; une autre série photographique assez humoristique, est celle du suisse Romain Mader, qui s’est servi du photoshop pour créer une vie parallèle dans laquelle il est marié à une beauté russe. Désormais, le photoshop est une technique qui n’est plus étrangère aux jeunes photographes, les tabous qui tournaient autour d’elle ne sont plus actuels, et il est devenu légitime de l’utiliser. Des images d’une grande beauté, comme celles de la photographe finlandaise Anni Hanén, ou les images de Corentin Fohlen et Jérôme von Zilw, membres du groupe Epectase, se servent de cet outil d’une manière intéressante, nous menant vers des terrains qui restent vierges, ou peu explorés, au sein de la discipline photographique. La photographie en tant que discipline artistique a un poids énorme aujourd’hui, elle est reconnue comme un art à part entière, de ce fait, elle tend à se fermer et à suivre des codes préexistants : le festival veut casser les à priori, et cherche à montrer ce que les jeunes créateurs ont à dire.

Arène, où artistes et spectateurs parcourent les murs du Centquatre, le festival fait réfléchir sur le thème des identités au sein de l’Union Européenne, et partout dans le monde. Qu’est-ce que c’est d’être européen ? Quels sont les liens qui unissent toutes les nations ? Une histoire commune. En revanche, les points de vue et les sujets traités restent divers et internationaux, ce qui prouve que cette association de pays est un carrefour dynamique et ouvert au monde.

Exposition gratuite, allez soutenir et découvrir la photographie de demain !

Les commentaires sont fermés.