Funk et Folie, la nouvelle surprise de Prince

Sorti en exclusivité sur la plate-forme de Streaming de Jay-Z, le nouvel album de Prince nous est apparu comme une lumière blanche dans une chambre sombre. Quatrième album en un an, le musicien n’a pas chômé, HitnRun phase two c’est sur Tidal et c’est plutôt pas mal.

Prince, Love Symbol, on ne sait plus comment surnommer l’artiste de 57 ans aussi talentueux qu’égocentrique. S’il nous avait, quelque peu, désorienté sur les albums précédents, la deuxième phase de HITnRUN compile des singles parus au cours de l’année, et des titres inédits.

Le musicien quitte le son artificiel pour retourner à ses premières amours, de la guitare et des cuivres, un doux mélange de Soul et de Rock à l’image du titre « Baltimore », référence aux excès des forces de l’ordre sur les populations noires. Ce n’est pas Prince à son meilleur niveau, mais c’est mieux que ce qu’il a jadis pu nous servir.

Malgré tout, il n’échappe pas à ses influences, exit les demoiselles de 3RDEyegirl, Stare par exemple vient établir un lien entre l’album de 2014 et celui-ci, en ce sens que le « Funk’n’Roll » s’efface peu à peu pour une prépondérance funky. Sa force demeure sa capacité à réunir divers styles musicaux au travers des albums, mais surtout au sein même de ces derniers. Par ailleurs, s’il se plaignait de la tournure que prenait l’industrie musicale, force est de constater que son ratio est hors du commun avec des albums officiels, et des surprises par-ci, par-là.

Bref, merci à Tidal et son propriétaire Monsieur Beyoncé, pour un album haut en couleurs qui n’a eu sa place au pied du sapin, que si vous aviez trouvé une version matérialisée.

Crédit Photo : saintheron.com

Les commentaires sont fermés.