Guy Hollaway Architects : rien que ça ride

Dès le premier regard sur les visuels du nouveau projet du Guy Hollaway Architects, impossible de ne pas penser à la collection de planches de skateboard qui traîne dans votre cave, ou au jeu Tony Hawk Pro Skater 3 (le meilleur), qui prend la poussière au milieu de vos revues érotiques de la fin des années 90. Imaginez un building de 1000m² entièrement dévoué à la planche, pas à la trottinette pliante pour quadra tout mou, mais bien le bon vieux skateboard en érable. Haut de quatre étages, ce lieu de prédilection pour les entorses, les fractures, et tout ce qui touche aux ligaments croisés, abritera aussi un mur d’escalade et une salle de boxe (dessinée comme une salle de combats clandestins à la Snatch) au sous-sol.

C’est la ville de Folkstone, en Angleterre, qui recevra le bâtiment, une première mondiale en architecture urbaine. Jamais un skate-park n’avait été conçu de cette manière, totalement fondu dans un quartier d’habitation sous la forme d’un immeuble. Avec ses larges baies vitrées, il permettra d’avoir un environnement éclairé de façon naturelle, et de profiter de la vue sur la ville. Après avoir enchaîné backflip, 180 et cramer la gomme de vos roues, il sera possible de filer sur le rooftop et de se la couler douce (s’il fait beau, on est dans le Kent n’oublions pas). Niveau sécurité aucun risque de passer à travers une vitre, celles-ci seront presque blindées, dommage pour ce hipster avec sa planche rose fluo et ses écarteurs.

Petit récapitulatif des points forts et des points faibles du bâtiment : Ultramoderne, tout équipé, espace réservé aux sportifs, plusieurs niveaux et des parcours différents, possibilité d’alterner les activités. MAIS, l’esprit « free-rider » ne sera plus là, il faudra tourner d’étages en étages toute la journée sans pouvoir s’évader à l’extérieur. Il y règnera sûrement une ambiance « bon enfant », où le simple fait de couler une bière en haut du pipe-line sera mal vu et répété aux vigiles de l’accueil. Enfin 1000m² c’est une belle surface mais ça se remplit vite, y-aura-t-il un risque accru d’accidents ou de surpopulation ? Toutefois, ce projet n’est pas à blâmer, et il fait partie des innovations les plus pertinentes, à propos de la jeunesse et des loisirs sportifs anglais, depuis quelques années. Espérons que d’autres villes prendront exemple sur Folkstone !

Le cabinet d’architecture possède un site bien construit, extrêmement zen, qui offre une initiation en douceur à l’architecture contemporaine.

Sources et crédits photographiques : Be Street/StudioGuyhollaway/TonyHawksGame.

Les commentaires sont fermés.