Hugh Holland ou l’art de photographier le skate en 1970

Le photographe Hugh Holland a photographié le milieu du skate dans les années 1970 à Los Angeles. 

Ce photographe a capturé des moments de jeunes skateboarders à Los Angeles durant près de 3ans. Il a ainsi accumulé une tonne de clichés… Son travail a ainsi permis de garder une trace de l’évolution de ce sport, qui est vite devenu un mode de vie. Grâce à toutes ses photos, on peut retracer le parcours du skate de sa naissance jusqu’à son « âge d’or ». 

Le début du skate en Californie

Hugh Holland a photographié aussi bien des novices que des compétitions sportives. Il commence cette série en 1975, après avoir déjà vécu 9 ans en Californie. Il s’intéresse très tôt à la photographie, ce médium si particulier. Hugh Holland n’a jamais reçu aucune formation en photographie, à part peut- être un travail qu’il avait eu à réaliser lorsqu’il était à la fac. 

Il a passé de nombreuses années à travailler lui-même sa façon de photographier, à apprendre seul, à trouver le bon angle pour réussir son cliché, à retravailler ses images. Au départ, il fait cela simplement pour passer le temps, et petit à petit ce hobby devient de plus en plus sérieux. A tel point qu’il se construit lui-même une chambre noire afin de développer seul ses clichés. 

Le skate lui est apparu comme une évidence. Il se baladait le long de Laurel Canyon Boulevard et c’est à ce moment-là qu’il a vu « ses » premiers skateboarders. Il a su immédiatement qu’ils feraient l’objet de son d’étude. L’artiste n’a jamais fait de skate, et pourtant il ne s’est jamais lassé de photographier ces sportifs. Il s’attachait tout le temps à tenter de capturer la grâce du moment, la pureté de l’instant. C’était pour lui quelque chose de fascinant, une culture en pleine essor voyait le jour, et le fait qu’il puisse capturer ces instants si précieux était magique. Cet aspect est très présent dans ses séries de clichés. Lorsqu’on regarde les photographies d’Hugh Holland, on a l’impression d’être en face de quelque chose de mystique, un autre monde s’ouvre à nous, nous les privilégiés. On accède à quelque chose de rare, qui avait été presque éphémère. 

Suite et fin

Vers la fin des années 1970 et le début des années 1980, le skate est devenu quelque chose de très commercial. Il n’y avait plus cette même pureté qu’au début, cette fraicheur, cet enthousiasme d’enfant. C’est donc tout naturellement que le travail du photographe s’est achevé. Il n’y avait plus la même magie qui se dégageait des scènes à photographier. 

Son travail a été exposé une première fois en 2006 à la galerie M+B, à Los Angeles en Californie. L’exposition a connu un énorme succès, si bien que le travail de l’artiste a ensuite été montré à Londres, Paris et New York. Des expositions furent également organisées à Sydney et au Pera Museum d’Istanbul. 

Hugh Holland a donc eu la possibilité de voir son travail exposé dans de nombreux pays, et a connu un grand succès. 

Un artiste à découvrir même si, quelques-uns de ses clichés vous diront forcément quelque chose, ça fait toujours plaisir de regarder les paysages ensoleillés de L.A., surtout avec ce mois de janvier !

Crédit photo : Hugh Holland & M+B

Les commentaires sont fermés.