IBEYI ou quand le talent voit double

Lisa et Naomie ont un air de famille, et pour cause, les jumelles plongent dans la soul et s’apprêtent à fouler la scène du Casino de Paris, afin de présenter leur album Ibeyi au mois de mai. Certes vous avez le temps mais ne tardez pas trop non plus, il se pourrait que ça se bouscule devant les billetteries.

En yoruba, une des différentes langues nigéro-congolaises, le terme « jumelles » se dit « ibeyi », c’est donc tout naturellement que les sœurs Diaz l’ont choisi en tant que nom de scène, mais aussi de premier album. Nées à Paris d’un père cubain et d’une mère franco-vénézuélienne, Lisa et Naomie ont désormais la vingtaine dans les jambes, et c’est en compagnie d’un piano discret, mais surtout de leurs voix douces et sensuelles, qu’elles affronteront la foule du Casino de Paris le 23 mai 2016.

Avoir un papa percussionniste du groupe Buena Vista Social Club, et une maman attachée de presse, peut clairement être un atout dans le milieu, dès 2013, XL Recordings les signe, un an plus tard l’EP Oya est disponible. C’est donc l’album Ibeyi sorti en 2015 que les jumelles vont présenter en live, œuvre multilingue partagée entre le yoruba qui fût importé à Cuba au XVIIe siècle, et la langue de Shakespeare.

Un véritable mélange des genres, la musique cubaine traditionnelle pour point de départ, puis un éloignement progressif vers les contrées de la soul. Ibeyi exprime une musicalité d’une maturité ahurissante, un exercice difficile dans la mesure où la dimension instrumentale est restreinte au martellement des cordes du piano et au soutien rythmique de percussions peu sophistiquées.

Néanmoins, restons objectifs, et notons toutefois que ce n’est pas non plus l’album de la fiesta si nous l’étudions dans sa globalité. L’atmosphère est intéressante dans un premier temps, les sonorités sont dépaysantes et originales toutefois, au bout de quatre titres on a clairement l’impression de vivre en slow motion. En espérant que le concert ne se focalise pas sur des interprétations acoustiques…

Crédit Photo : ibeyi.fr

Les commentaires sont fermés.