Jeff Koons et Takashi Murakami : L’amour plus fort que tout ?

Ce n’est pas dans les habitudes d’Art/ctualité de travailler sur ce genre de sujet, mais la nouvelle annoncée par l’édition du Los Angeles Times du 30 mars 2015 et reprise par Bild, le quotidien allemand semble s’être confirmée sur les blogs respectifs des deux protagonistes : une union civile entre les deux artistes contemporains se fera en juillet prochain à Santorin en Grèce.

Selon les indications du Bild, c’est lors de la dernière fashion week parisienne que Jeff Koons et Takashi Murakami se seraient rapprochés, par l’intermédiaire de Xavier Veilhan lors d’une soirée post-défilé. Véritable onde de choc sur le marché de l’art, cette union est en passe de bouleverser les cotations des deux artistes, et de fragiliser les grandes maisons de ventes aux enchères comme Christie’s ou Sotheby’s. James E. Magnussen, le directeur adjoint de Christie’s reste confiant dans la valeur marchande de son protégé, Jeff Koons : « Cette union est l’occasion d’apporter un vent nouveau sur le marché de l’art mondial, saturé en art contemporain. Même si la dévaluation de la cote de l’artiste à hauteur de 3,5% a été remarquée, surtout à Dubaï et Doha, je reste confiant dans une collaboration possible entre les deux artistes, qui serait inédite ». On se souvient qu’ils avaient investi avec succès le Château de Versailles, comme le français Xavier Veilhan en 2008-2009, et en 2010 pour le japonais. Certains experts qui ont préféré garder l’anonymat, pensent qu’une des dernières œuvres de Jeff Koons : Heart (2014), actuellement dévoilée à Paris, serait une dédicace à Takashi Murakami. En effet, le jaune et le rouge seraient ses deux couleurs préférées, et son atelier de Tokyo serait peint exclusivement dans ses tons là.

Depuis l’annonce officielle de cette union, c’est le silence absolu dans les ateliers respectifs, leurs collaborateurs ayant décidé de participer à la protection de leur vie privée, jusqu’à la cérémonie en juillet. Les deux mastodontes de l’art contemporain travailleront-ils ensemble ou séparément ? Qui influencera qui ? Il est évident que dans les prochains mois de grands changements apparaitront sur un marché de l’art en dent-de-scie, et qui accuse un léger recul par rapport aux chiffres de l’année dernière (-1,7% selon le rapport de l’IAMC sur le même mois). L’actualité peut jouer pour ou contre ce marché. Reste à savoir dans quelles proportions…

Sources et crédits photographiques : Jeff Koons/Takashi Murakami/Bild/Los Angeles Times/Christie’s.

Les commentaires sont fermés.