Kevin, le vendeur fou de la Fnac Parinor

On connaît tous les petits encarts « coup de cœur » présents sur certains livres ou albums de musique de la Fnac pour en faire la promotion. Les vendeurs peuvent y écrire une petite description qui doit donner envie aux clients d’acheter les produits en question. Jusqu’à présent, on était habitué aux descriptions plutôt sobres, qui mettent en valeur les qualités d’un auteur ou le style d’un groupe de musique, le tout sans en faire des tonnes. Mais ça, c’était avant.

Des critiques musicales absolument délirantes

Kevin, c’est un peu le vendeur fou de la Fnac Parinor. Cet employé d’Aulnay-sous-Bois, en charge du rayon de la Fnac dédié aux CD, a fait le buzz sur Internet cette semaine avec ses critiques musicales absolument délirantes. Depuis quelques mois, son passe-temps favori consiste à écrire des encarts « coup de cœur » incisifs mettant à mal les nouveaux albums musicaux en vente ainsi que leurs artistes. Il a visiblement pris son rôle de conseil très à cœur, quitte à déconseiller ses clients potentiels.

Pour lui, Grégoire a été « élevé par des chiens loups en forêt de Fontainebleau » et le disque « Les aventures fantastiques de Marie Rose » de Chantal Goya a été « écrit au Texas dans le couloir de la mort au milieu des crackeurs et autres fraudeurs de la RATP ». Son humour noir séduit les internautes, qui sont nombreux à avoir partagé ses commentaires sur les réseaux sociaux en le proclamant « critique musical préféré des internautes ». Vous en voulez encore ? Kevin de la Fnac Parinor donne son avis sur le dernier album du rappeur JUL avec ces quelques mots choisis avec un soin particulier : « Repose ça tout de suite ».

Une blague entre potes

On pourrait presque craindre pour son emploi mais, heureusement pour lui, les employeurs de Kevin ont décidé de prendre ses critiques musicales décalées au second degré. Le Huffington Post rapporte dans un article les propos tenus par un employé de la chaîne de magasins française : « Il a voulu faire un coup de buzz mais il ne risque rien. On a un minimum d’humour et il n’y a pas mort d’hommage ». Un peu d’humour ne fait jamais de mal à personne. Après tout, c’est un bon moyen pour la Fnac de faire parler d’elle.

Une chose est sûre, les coups de cœur proposés par la Fnac du coin n’ont pas autant de saveur que les critiques acerbes de Kevin à la Fnac d’Aulnay-sous-Bois. Celui-ci pourrait pourtant bien mettre un terme à ses commentaires décalés. Interrogé par Konbini, il a déclaré : « Je suis un vanneur de l’ombre. C’était une blague de potes à la base. Six mois que je fais ça et c’est maintenant que ça pète. Je regarde ça en me marrant. Je vais me faire petit et en rigoler avec mes potes ». 

Les commentaires sont fermés.