Kings Dead, la fin d’une « Utopia »

Annoncé depuis quelques temps déjà, «Utopia Too», de Kings Dead est sorti le 8 juin dernier. Ce dernier opus de leur projet « Utopia » était très attendu, d’autant que les compères ont la fâcheuse habitude de livrer des productions assurées et très marquées dans leur style. L’heure est donc venue d’écouter ce nouvel album et de vous dire ce qu’on en a pensé.

Hier the Dean’s List, aujourd’hui the Kings Dead, le duo originaire de Boston n’a eu de cesse de se réinventer. Qu’il s’agisse du nom, ou de leur production musicale ils ont su proposer à leur public un continuel recommencement, un perpétuel travail de renouveau de leur son, mais en gardant tout de même une unité dans leurs travaux, qui vous fait dire dès les premières secondes : « Tiens je reconnais les Kings Dead ». Leur hyper-créativité nous avait offert, il n’y a même pas un an, une première écoute de l’utopie, d’« Utopia ». La phase B du projet dont le nom joue sur les sons Two (deux) et Too (aussi) nous fait donc poursuivre notre voyage musical dans cette utopie tout en brouillant les pistes : s’agit-il de la suite, ou d’un complément au précédent ?

Chacun se fera une idée sur la question, dont on n’aura pas de réponse. Après tout, la toupie d’Inception, tournait-elle à la fin ?

Musicalement, les dix pistes d’« Utopia Too » sont pleines de la volupté, chargée d’un sentiment de bien être qui accompagne nécessairement tout état utopique. Le pari est réussi. Kings Dead réussissent quelques tours de force musicaux, comme ces touches de piano insérées dans Extroversion ou encore dans Colosseum Verses. On retiendra également l’excellent The Flagship, en collaboration avec Ro Ransom qui vient montrer toute l’étendue de la palette musicale du duo du Massachussetts. Enfin, d’autres productions feront penser aux amateurs des deux compères à certaines œuvres du projet the Dean’s List et forcément ce n’est que pour nous ravir ! Après une écoute, on en ressort comme après une ballade sur les flots et sur le flow : on est bien.

Dans ce concert de bonnes nouvelles, la seule mauvaise note sera sans doute le fait que le projet « Utopia » semble toucher à sa fin. Alors, profitons-en !

Les commentaires sont fermés.