La Créative#3 au Café de la Presse : Et si l’art de demain… commençait autour d’un cocktail ?

Le Café de la Presse fait face au port de la Bastille et réunit chaque jour les parisiens épicuriens, (dont nous faisons partie). Oui, vous avez sans doute remarqué, nous n’avons pas manqué à l’appel mercredi dernier, pour la troisième édition de La Créative.
Si vous ne connaissez pas le concept de cette soirée, on vous le rappelle en quelques mots :

Une fois par mois, le Café de la Presse invite des jeunes artistes contemporains, le plus souvent de la scène graphique et manuelle, pour une soirée participative : expo éphémère, performances et ateliers créatifs, une des rares occasions de se prendre pour Picasso en sirotant un mojito (loin de moi l’idée de sortir une référence « cliché », mais on reconnaît mon génie de la rime silvousplaîtmerci.)

Ce qu’on apprécie particulièrement, c’est ce rapport avec l’artiste, mis à disposition sur la terrasse ensoleillée en ces fins d’après-midis, qui assure que ce n’est pas parce que tu crées, que tu es forcément un associable psychopathe qui ne sort jamais de son atelier.

Bref, ce mercredi 17 juin, on a pu découvrir :

Léo Chesneau – Artiste plasticien & graphiste
Gabriel Nazoa – Directeur artistique & designer graphique
Pralinoize – Graphiste & illustratrice

Le premier détourne la technique d’impression, en travaillant notamment la linogravure. Ses œuvres, éparpillées sur le sol du café, naissent grâce au poids des visiteurs qui deviennent « presse » malgré eux en marchant (note la référence au lieu, très bien trouvée). Mention spéciale pour ce concept de médiation atypique qui inclut le public dans la démarche artistique. Même que à la fin, ça a imprimé un alphabet travaillé à partir du « street view » de Google Earth (et c’est assez fou, on vous le dit !).

Le second, est un designer dont le travail graphique est, sans nul doute, inspiré par l’enfance. Formes géométriques, lignes précises et couleurs primaires, il a réussi à faire renaître le petit génie de maternelle qui dormait en nous depuis un certain nombre d’années.

La troisième, Pralinoize, est graphiste et illustratrice, et elle s’est exprimée durant cette soirée, sur des bustes que les visiteurs ornaient, avec elle, de formes végétales découpées, afin de problématiser la thématique de l’homme de demain : la nature reprendra-t-elle le dessus sur le corps humain ? Aux visiteurs de décider !

Encore un pari réussi pour notre partenaire plein d’initiative ! Alors, si toi aussi ça te tente de siroter un cocktail avec les talents de demain…. La prochaine fois, on t’emmènera avec nous !

Crédits photos : Assia Zhiri / Photo Une © Regis Mestre

Les commentaires sont fermés.