La rétrospective Polanski au Champo – Espace Jacques Tati

Une fois de plus, le Champo – Espace Jacques Tati ouvre ses portes aux plus érudits d’entre nous en proposant une rétrospective sur un grand et controversé nom du cinema : Roman Polanski.

Trois films ont été mis en avant : Le couteau dans l’eau (1963), Cul-de-sac (1966) et le mythique Chinatown (1974).
Trois film qui ont cela en commun qu’ils reflètent au mieux la folie névrotique du réalisateur Franco-Américano-Polonais.

Un réalisateur international donc, qui manie avec brio l’art de la langue aussi bien anglaise que polonaise et les diffèrent accents qu’elles peuvent emprunter.
En effet, alors que Le couteau dans l’eau prend place en Rzeczpospolita, Cul-de-sac se déroule dans une région perdu de l’Irlande et Chinatown sur la côte ouest américaine.

Outre sa capacité de jongleur géographique, cette rétrospective met en avant le talent de Polanski à exercer dans tous les genres. Bien que l’on retrouve dans tous les films présentés le leitmotiv de la folie montante et de la séquestration, Cul-de-Sac et Le couteau dans l’eau se placent plutôt du côté des comédies dramatiques à huis clos alors que Chinatown est un film noir en costume des années 30.

Cette rétrospective exhibe aussi le chemin parcouru par Polanski depuis ses débuts. Comment-il est parti du Couteau dans l’eau, son premier film à la réalisation parfois maladroite et au budget que l’on sent limité, vers Chinatown, aux allures de super-production américaine avec dans le rôle titre un Jack Nicholson plus grinçant que jamais ?

Bref, ne vous posez plus la question: Quoi faire le mercredi soir ? Et filez au Champo – Espace Jacques Tati pour une bonne leçon de cinema à l’ancienne !

La rétrospective prend fin mi-février, le tarif est de 5euros pour la première séance et de 6euros pour les étudiants, sauf le vendredi. Vous pourrez aussi voir lors de séances exceptionnelles, Le Bal des Vampires, Tess, The Gost Writer et Frantic.

Le Champo – Espace Jacques Tati, 51 rue des école paris 6eme, Metro : Odéon. www.lechampo.com

Bien à vous

Jim

Les commentaires sont fermés.