La Terrasse – Espace d’art de Nanterre – L’exposition « Aire de repos »

Le 6 Février dernier a eu lieu l’inauguration de la salle « Aire de repos » à la Terrasse de Nanterre.
Cette jeune galerie d’art municipale est dédiée à l’art contemporain, et remplace l’ancienne située à la Villa des Tourelles dans le parc des Anciennes-mairies.
Cet endroit a pour vocation de réunir un ensemble de propositions artistiques et culturelles, lié au thème de la méditation et de l’évasion de la vie urbaine.

Quels sont donc les aménagements mis en place pour pacifier le spectateur avec cet espace méditatif ?

Quand vous entrez dans cet espace, le spectateur peut s’essayer aux siestes « audio » de Kristoff K.Roll et de Carole Rieussec : ce duo de musique électroacoustique croise un théâtre sonore, à un ensemble de rêves racontés. Cela permet d’inciter le « siesteur » à s’évader. Son regard flotte progressivement, entre le paysage proposé par la galerie, et son propre univers.
Ces deux expériences sonores sont intéressantes étant donné que, même lors d’un vernissage, vous oubliez rapidement le monde qui vous entoure pour créer, rapidement, votre « propre dramaturgie ».
Vous aurez le choix entre une sieste assise en contemplant la rue, ou une sieste allongée sous le puits de lumière de la Terrasse.

D’autres œuvres appellent à la réflexion sur nos propres expériences. Ainsi, avec À la recherche du temps perdu de Michèle Cirès-Brigand, ce sont 24 planches photographiques qui sont accompagnées de citations issues des romans de Marcel Proust, sur le sens de la vie.

Jean-Luc Moulène occupe l’espace principal de la Terrasse. Cet artiste a, entre autre, exposé la série « Les filles d’Amsterdam » à la Galerie nationale du Jeu de Paume de Paris, tandis que l’ensemble de ses oeuvres « objets de grève » a été acquis par le Centre George Pompidou en 2003.
Ici, c’est une série photographique « Fénautrigues » qui est proposée. On constate qu’il y a une grande réflexion sur le monde qui nous entoure : Moulène montre l’importance qu’à la nature dans notre société avec « Tilleul », « Jardin » ou encore « Nuage ».
Une autre exposition de l’artiste se tiendra prochainement au Palais de Tokyo.

Plus loin sont accrochées des œuvres de Christophe Robe : c’est un univers pictural mélangeant l’imaginaire d’un Tim Burton, et les techniques de photographies, dont le fisheye.

Dans les espaces extérieurs de la Terrasse, au niveau du parc des Anciennes-mairies de Nanterre, la vitrine et le toit-terrasse ont également été l’objet de créations spécifiques, à l’échelle de l’environnement urbain.
On notera, entre autre, l’œuvre colorée d’Elsa Tomkowiak, qui, forte de son succès dans sa ville de Nantes avec son aménagement du théâtre Graslin, a décidé d’apporter un peu d’éclat dans la grise ville de Nante…rre.

Cette exposition « Aire de repos » sera disponible en deux temps : tout d’abord pour la Saison Hiver, du 6 Février au 21 Mars, puis la Saison Printemps, du 9 Avril au 30 mai 2015.
Nous vous conseillons vivement d’aller y faire un tour, le personnel est très accueillant, et vous arriverez facilement, à faire un break entre votre vie professionnelle, ou encore des sollicitations constantes liées aux nouvelles technologies (Smartphones, internet).

Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 18h ? Le samedi de 15h à 18h.
Accès par le RER A Nanterre-Préfecture (Sortie N°2 et 3)
Adresse : 57 bd de Pesaro – 92000 NANTERRE

Les commentaires sont fermés.