L’Arabie Saoudite détruit son patrimoine et érige des gratte-ciel

Pour assouvir sa soif d’urbanisation l’Arabie Saoudite est prête à piétiner son patrimoine.

L’Arabie Saoudite, depuis trop longtemps, détruit ses mosquées, ses tombes, ses mausolées, ses maisons et ses monuments. Près de 90% de son patrimoine a été détruit afin de construire des gratte-ciel. C’est quasiment la totalité des anciens quartiers, de la vielle ville qui est partie en poussière, laissant place à un paysage de métal, composé de grues, de poulies et de tractopelles. 

L’Islam rasé

Les vieilles villes de l’Islam ont été complètement effacées, rasées, pour laisser naitre de grands immeubles de verre. A la place de ce qui faisait l’histoire de l’Islam, se dressent désormais des supermarchés, des hôtels de luxe… L’événement à la Mecque, qui coûta la vie à plus d’une centaine de personnes, permit de mettre en lumière cette course à la construction qui ne saurait être stoppée. Les anciennes Medina et la Mecque ont vu leur paysage changer radicalement. Le passé historique, à l’architecture remplie d’histoires qui rendaient ces villes si riches, est anéanti et a laissé place, de force, aux grands buildings grisâtres. Ces immeubles sont tellement grands qu’ils semblent parfois toucher le ciel. Ils sont là, défiant presque ce qui pourrait se trouver plus haut, écrasant tout souvenir, toute trace de ce qui a vécu et existé avant.

Des sommes astronomiques

En plus de tout détruire sur son passage, les futurs gratte-ciel et complexes hôteliers demandent des sommes folles, 15 milliards de dollars par ci, 20 milliards par là. C’est à en devenir dingue ! Un plan d’urbanisme s’élevant à 20 milliards prévoit de faire totalement disparaitre ce qu’il reste de patrimoine, de la Mecque. Un somme colossale pour réduire à néant le souvenir de l’empire Ottoman. A la place, on pourra désormais voir une magnifique forêt d’immeubles, tous plus grands et froids les uns que les autres. Les enjeux économiques et politiques sont si forts que ce changement est presque imparable.

L’Arabie Saoudite a beau inscrire des monuments au patrimoine de l’UNESCO, aucun n’est islamique. Une tragédie, touchant quasiment à sa fin, est train de se jouer en Arabie Saoudite. Plus aucun souvenir de l’Histoire, plus aucune trace du patrimoine. Hormis quelques films et oeuvres d’art, il ne reste plus rien. Un désastre.

Source : The Art Newspaper

Les commentaires sont fermés.