Le Coup de pouce du mélomane #3

Face à la ville le regard éteint, le jeune homme observe son propre reflet. Miroir inanimé d’une vie sans relief, sans obstacle et dénuée de connaissance. Comment chercher tout ce qu’il ne sait pas ? Comment retrouver les maux échappés de la boîte de Pandore ? Peut-il encore accéder à toute la culture qu’il n’a jamais osé contempler ? Deux questions subsistent :

Pourquoi est-il aussi con ?
Est-ce que l’article entier va imiter le style d’écriture d’une adolescente de première L qui vient d’achever son unique livre du premier trimestre, et tente par tous les moyens de faire « sortir sa copie du lot », comme lui répète chaque jour son professeur névrosé en postillonnant ?

Cette semaine, sans votre mélomane préféré, a été très difficile mais ce temps est révolu, je suis de retour. Synonyme de tumescence pénienne pour certains, et de véritable raison d’être pour d’autres, beaucoup m’ont contacté afin de savoir si je descendais des dieux. Au risque de vous décevoir, sachez que non, ce n’est qu’un simple coup de pouce d’égal à égal (ou presque). Aujourd’hui, la musique me demande de vous parler d’elle et de ses différentes formations, afin de dissocier un concerto d’un quatuor à cordes, ce qui n’a strictement rien à voir, un peu comme si vous compariez un texte et une chanson de Kendji Girac.

Les ensembles d’instrumentistes et les formes musicales

Partons du principe que votre quotient intellectuel est proche de celui d’une chaise, et que votre culture générale ne dépasse pas celle d’une enfant élevé par des loups. Un ensemble musical est un groupe de musiciens. Nous allons nous intéresser aux ensembles propres à la musique classique, et non pas au trio de connards qui a joué des reprises des Red Hot dans le bar où vous vous êtes saoulé samedi soir.
L’orchestre est un ensemble d’instrumentistes dirigé par un chef, le patron, le boss du game, le thug qui fait des gestes bizarres avec des baguettes chinoises. Le nombre de musiciens dépend évidemment de l’œuvre, de l’époque et du compositeur. Il existe différents orchestres :

- L’orchestre d’Harmonie qui comporte les bois, les cuivres et les percussions

- L’orchestre à cordes

- La Fanfare qui comporte les cuivres et les percussions

- L’orchestre Symphonique ou Philharmonique qui réunit les quatre familles (cordes, bois, cuivres, percussions)

On trouve également des quatuors à cordes composés en général de deux violons, d’un alto et d’un violoncelle (ou d’un piano parfois).
En ce qui concerne les voix, on distingue le chœur composé de professionnels, et la chorale faite d’amateurs. En gros, les chœurs sont « grave chauds » et rémunérés ; la chorale de votre grand-mère chante des morceaux de Michel Sardou, le dimanche de 14 à 16 heures.

Quant aux formes musicales, je ne peux pas toutes les lister, cependant, en voici les principales :
La symphonie comprend plusieurs mouvements, et nécessite comme son nom l’indique, un orchestre symphonique. Le prélude, quant à lui, est une introduction sans forme particulière qui, à l’origine, était une improvisation du musicien.
Un concerto est un dialogue musical entre un ou plusieurs solistes et l’orchestre, il est composé de deux mouvements rapides entrecoupés d’un mouvement lent.

Pour la sonate c’est un bordel pas possible ! Il faudrait tout un article pour expliquer qu’il y a plein de choses à ne pas confondre, et trop de mouvements différents. Bref, c’est joli, c’est sympa.
Enfin, la musique de chambre ne correspond pas à un morceau d’harmonica joué par un type dépressif dans une chambre d’hôtel, mais à une composition dédiée à un petit ensemble. Chaque partie des cordes, vents, bois, cuivres ou percussions, est écrite pour un seul musicien et, si les voix sont multipliées, on parle d’orchestre de chambre. Deux dépressifs qui s’accompagnent dans une chambre d’hôtel !

C’est tout pour le coup de pouce et c’est déjà beaucoup. Maintenant je me tire ! Ne me demandez pas pourquoi je suis parti sans motif, parfois je sens mon cœur qui s’endurcit. C’est dur à dire, mais plus rien ne m’attriste, laissez-moi partir loin d’ici #MaîtreGims #PromisPlusJamais #JAvoueJAiDeconne.

Crédits photo : goodmorningcrowfunding.com

Les commentaires sont fermés.