Le Street-art s’offre Malakoff

Le grand 8

C’est le nom que l’association Inzouk a choisi de donner à l’exposition qui prend la réserve Malakoff pour quartiers. Cinquante artistes se répartissent  les 2000 m2 d’un espace industriel, totalement métamorphosé, afin d’y installer leurs oeuvres. Du 1er Juin au 30 Octobre 2016, le Street-art s’offre Malakoff.

Nous vous en parlions la semaine dernière, et nous avons donc décidé de nous rendre au 7 rue Paul Bert de Malakoff, afin d’admirer le centre d’exposition temporaire que l’on nous vendait comme « grandiose » , « monumental » et « hors du commun ». Dans ces cas-là, on s’attend à une reproduction en cire de la Reine d’Angleterre en plein « couper décaler », au minimum. Ce n’était pas exactement ça, mais malgré tout, nous n’avons pas été déçus, loin de là. Original, coloré, moderne et paradoxalement nostalgique, l’univers gagne son pari.

Après avoir dépassé La Banda,  un groupe de musiciens colombiens, invités pour l’inauguration de l’expo, nous pénétrons dans le fameux hangar, l’entrée n’est qu’à trois euros, ce qui ravira les pinces, et la bière est à quatre, ce qui ravira tout le monde.

Nous arpentions les allées d’un hangar, esquivant les hipsters en socquettes et les bandes de gosses, zigzaguant entre les « ouah le travail sur la perspective est vraiment d’enfer », et les « Maxime, Maxime, il y a un miroir qui fait comme si que t’étais gros ! ». Bref, une exposition ouverte à tous, et surtout capable d’intéresser le plus grand nombre tant elle capte l’attention par des moyens divers. La musique gérée par Kārvānsarā a su rythmer cette exposition et nous transporter. On était conquis !

Graff, polystyrène, peinture acrylique, assemblage de bois, objets récupérés, pochoirs, collages et bombes aérosols, il y en a pour tous les goûts. L’arbre enchanté d’Anis côtoie les moulures de Dem Dillon et La Maison oubliée de Swar, les structures vivantes qui transpirent l’art figuratif sont alors à deux pas d’un semblant d’apocalypse et de multiples textures virtuelles. Un gentil blabla qui résume notre sentiment à la sortie : Apaisé !

Crédit photo : Alexis Thibault

Les commentaires sont fermés.