Le trailer de la semaine : Warcraft : Le Commencement

Depuis le début du printemps, le trailer de la semaine s’est mis en mode logique en misant sur les œuvres tournées vers un large public (il y a tout de même eu quelques exceptions). Pour être honnête, notre choix hebdomadaire va aller dans ce sens et ce malgré le « Cannes Push », ou l’arrivée en salle des films présentés au festival.

Ainsi, le trailer de la semaine est Warcraft : Le Commencement

Comme nous l’avons dit lors de la critique de Harcore Henry, les films et les jeux vidéo c’est compliqué ! Néanmoins, on dirait bien que 2016 a envie de casser cela. 

Les temps actuels nous montrent que les « box-offices hits » trouvent leur base dans les franchises historiques (Star WarsJurassic Park…), et les univers héroïques. Certains peuvent être fâchés avec cette réalité mais si on analyse les chiffres, on voit bien que ces catégories de film s’offrent (très) souvent le milliard de dollars au « Worldwide Box-office »…

C’est là que vient Warcraft : Le Commencement. L’adaptation de la série de jeux vidéo Warcraft arrive avec une certaine ambition, mélangeant les attentes des fans de la première heure avec les désirs du public cinématographique. Pour mettre toutes ses chances de son côté, le blockbuster s’est attaché les services du réalisateur Duncan Jones qui, par le passé, a montré qu’il était l’une des valeurs montantes de la science-fiction. Si vous voulez en savoir davantage sur cet homme, regardez ses deux longs métrages, Moon et Source Code. Outre sa présence, Warcraft : Le Commencement s’appuie sur la présence dans son casting d’acteurs de talents tels que Travis Fimmel (star de la série Vikings), Paula Patton (2 Guns) ou Dominic Cooper (Dracula Untold). L’avantage de ces derniers est qu’ils ne sont pas des jeunes premiers ainsi, la réelle question résidera dans leur capacité à porter à l’écran les personnages emblématiques des jeux Warcraft

Warcraft : Le Commencement ne fait pas dans la finesse et le film se présente comme le précurseur de l’invasion des adaptions de jeux vidéo au cinéma. Maintenant, il ne reste plus qu’à voir. L’essai sera-t-il un succès, ou encore une preuve du lien compliqué entre monde virtuel et septième art ? Seul le visionnage nous le dira…

La sortie de la semaine est donc importante car elle peut être synonyme de nouvelle tendance artistique, d’ailleurs Warcraft sera suivi en fin d’année par l’adaptation du jeu Assassin’s Creed. Espérons que cela marche, mais de toute façon si c’est le cas, les jeux vidéo auront leur spot au box-office et envahiront nos écrans… Comme d’habitude, des gens en auront marre mais ce qu’il faut accepter, c’est que le cinéma de divertissement fonctionne comme ça de nos jours, un point c’est tout !

Les commentaires sont fermés.