L’émouvante tranche de vie de « Mia Madre »

Qu’est-ce qui est réel ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Dans son nouveau film en compétition, le réalisateur italien Nanni Moretti s’interroge sur la perception de la réalité. Avec Mia Madre, il signe un long-métrage intimiste qui suit le parcours d’une femme confrontée à la mort prochaine de sa mère.

Margherita ne sait pas bien comment réagir quand le médecin lui annonce que l’état de sa mère s’est aggravé. Elle tente alors de faire ce qu’elle peut pour la soutenir sans précisément savoir quoi. C’est son frère Giovanni qui contrôle réellement la situation. Quand Margherita apporte à sa mère des plats préparés chez le traiteur pour le repas de midi, lui a déjà apporté un plat qu’il a cuisiné lui-même. Quand ils sortent d’un rendez-vous avec le médecin, c’est encore lui qui explique à Margherita ce qui vient de leur être dit.
En plus de ses soucis personnels, l’héroïne doit gérer un travail contraignant. En plein tournage d’un film qui traite d’un licenciement massif dans une usine, elle fait face aux caprices son acteur principal, qui ne connait aucune de ses répliques. Elle fait souvent des rêves qui se confondent à la réalité, si bien qu’il devient parfois difficile de distinguer le vrai du faux, comme la fois où elle se réveille et trouve sa maison inondée.

Margherita Buy interprète parfaitement Margherita dans son rôle de femme perturbée, un brin paumée par les évènements, et qui tente de faire face à la situation à sa manière sans y parvenir vraiment. De son côté, Nanni Moretti incarne un frère à l’écoute, qui a fait une pause dans son travail pour s’occuper de sa mère tout en permettant à Margherita de gérer ses angoisses. On retrouve aussi John Turturro dans la peau de l’acteur raté qui souhaiterait quitter le cinéma pour rejoindre la vraie vie. Sans oublier Giulia Lazzarini dans le rôle émouvant et touchant de la mère qui voit lentement sa vie prendre fin.

Crédits photo : www.duels.it

Les commentaires sont fermés.