L’érotisme fou de Ren Hang

Ren Hang est un jeune photographe et poète chinois. Il nait en 1987 au sein d’une famille conservatrice aux valeurs traditionnelles. Il commence très tôt la photographie à l’argentique en immortalisant d’abord son cercle d’amis.

De nature réservée, le jeune photographe ne dévoile pas les clichés à ses proches. Il se fait néanmoins connaitre assez vite. Ai Wei Wei le prend même sous son aile, et lui propose d’exposer avec lui au Groinger Museum en 2013.
Détesté des autorités chinoises, suivi par la police lors de ses séances photo, il sera pourtant élu photographe à suivre par le British Journal of Photography.
Il expose de nombreuses fois seul en France, au Danemark, en Allemagne, et en groupe en Suisse, en Russie, en Italie…

Ren Hang manie très justement la composition. Ses corps enlacés, voire emmêlés, sont positionnés à chaque fois avec minutie. La nudité des modèles s’impose à nous, mais d’une façon plus comique que vulgaire. Les teintes et les couleurs vives donnent une note espiègle aux oeuvres, ce qui casse totalement la violence qui se dégage des corps offerts à notre regard. On pourrait penser, en survolant les clichés, que le travail de Ren Hang est grossier, provocateur et choquant. Or, si l’on s’attarde sur chaque pièce, si l’on prend le temps d’analyser le travail de réflexion derrière la photo, on ne peut qu’apprécier la touche d’humour qui se glisse sur le papier.

Les oeuvres du photographe sont actuellement disponibles à la Galerie Nicolas Hugo. Les clichés exposés ont été réalisés ces deux dernières années.
Je vous conseille vivement d’y faire un tour !

Galerie Nicolas Hugo : + 33 6 33 24 29 19 – galerienicolashugo@gmail.com – Ouvert sur RDV

Crédits photos : Ren Hang & Nicolas Hugo

Les commentaires sont fermés.