Photographies d’hier et d’aujourd’hui à la galerie Les Filles du Calvaire

Du 4 décembre 2015 au 16 janvier 2016, la galerie Les Filles du Calvaire présente une exposition photographique intitulée « Echanges de vues, conversations photographiques d’Olympus ». Des jeunes photographes s’y confrontent au travail de leurs aînés pour livrer leur propre création.

Voilà maintenant trois ans qu’Olympus propose chaque année à trois grands photographes contemporains de parrainer trois jeunes diplômés de l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles. Cette initiative originale, conçue comme une conversation entre artistes renommés et jeunes photographes, doit permettre de tisser des liens entre l’art d’hier et d’aujourd’hui, tout en promouvant la jeune génération de photographes à venir.

Jusqu’alors, ces « conversations photographiques » donnaient lieu à une exposition dans le cadre des Rencontres d’Arles. Cette année, la galerie Les Filles du Calvaire s’est associé au projet pour présenter dans ses locaux une partie des œuvres créés au cours de ces trois années d’échanges. Le résultat donne à voir les échos, les redondances et les dissidences qui composent le travail de 18 photographes différents.

Les « conversations photographiques » de l’année 2015

Pour la seule année 2015, les photographes Dorothée Smith et Rébecca Topakian proposent une réflexion sur la solitude de l’individu dans la société ainsi qu’une fascination pour le regard nocturne. Paolo Woods et Elsa Leydier optent pour un dialogue informel nourri par une complicité dans leur façon de documenter le monde. De son côté, Swen Renault répond à deux séries de Denis Darzacq fondées sur le détournement d’objets anodins tels que des cartes d’emballage ou des éléments de chaise Ikea. 

Vernissage le jeudi 3 décembre de 18h à 21h

Les commentaires sont fermés.