Les Tudors dans un écrin

Le Musée du Luxembourg présente jusqu’au 19 juillet une exposition autour des célèbres Tudors.

Les Tudors sont une des dynasties les plus populaires. Ils ont tout osé : ils refusent l’autorité du Pape et de

l’église Catholique, ils permettent à l’Angleterre d’avoir une position plus que stratégique en Europe. Mais le plus important : ils accueillent la Renaissance. Nombres d’artistes, venant tous de pays différents se sont rués à la Cour afin d’œuvrer pour la représentation royale. Les influences se mélangent, les artistes s’inspirent les uns les autres. C’est une réelle effervescence que l’ont voit naître à la Cour. La manifestation présentée par le Musée du Luxembourg nous propose d’illustrer cette émulsion artistique.

L’exposition est semblable à un bijou précieux, enfermé dans un écrin. La scénographie est très bien pensée. Lorsqu’on entre dans la première salle, l’ambiance y est toute particulière. Les murs sont parme, les bruits feutrés, certaines œuvres sont éblouissantes, et d’autres scintillent. Dans une autre salle c’est du gris et de l’ocre que nous voyons, pour nous rappeler les armures, les batailles et l’or. Place ensuite au brun, au cuivré, les couleurs s’adoucissent, les tons se font plus légers, pour ensuite terminer sur du parme. Toutes ces couleurs permettent aux œuvres d’être regardées d’une façon toute nouvelle, comme si on en saisissait la portée pour la toute première fois.

Les pièces présentées sont de pures merveilles. On a le plaisir de contempler entre autres, un portrait d’Henri VIII par Hans Holbein le jeune, un portrait d’Elisabeth 1ère par un Artiste des Pays-Bas, des bagues, des pendentifs, ainsi que des vêtements. Les œuvres sont accompagnées d’arbres généalogiques, qui nous permettent de resituer immédiatement qui est qui. Ce qui est primordial pour comprendre les symboliques et les enjeux des toiles et des livres exposés.

Le portrait est le sujet central de cette exposition. Il a permis à l’époque, de marquer la présence et la force de la dynastie Tudor en Angleterre. On retrouve aussi les symboles royaux et les armes qui bourgeonnent sur une multitude de supports. Les emblèmes permettent à chaque personnage d’être défini à travers ses représentations, d’asseoir sa souveraineté, mais également de rappeler quelle personne a accompli tel fait, qui vient après qui. Une façon de raconter l’histoire en somme, et de marquer les esprits. Les personnages sont toujours représentés en majesté. Ils sont fiers, vaillants, vêtus de somptueux habits, parés de leurs plus beaux bijoux.

Chaque détail a une importance, un rôle à jouer dans le message que l’œuvre doit faire passer et le souvenir qu’elle doit laisser. Rien n’est fait au hasard.

Une exposition à ne pas manquer, puisque l’on comprend l’importance du portrait, les influences des différents artistes qui sont passés par la Cour des Tudors, mais également l’immense impact de la Renaissance dans l’art en Angleterre à cette période.

Crédits photo

Les commentaires sont fermés.