Libérez les galeries du 3ème ! Rencontre avec les organisatrices des Jeudis Arty

Dans la nouvelle nébuleuse du marché de l’art, les intermédiaires font appel à d’autres intermédiaires pour valoriser leur profession. Aussi, les galeries semblent les premières cibles de ces passionnés d’art, motivés pour décloisonner des lieux d’expression souvent trop rigides, timides ou invisibles dans le paysage culturel.

Ainsi, le temps d’une soirée, les galeries du 3ème arrondissement de Paris vont s’ouvrir à un plus large public que celui qui leur est « normalement » attribué. Sous l’égide des Jeudis Arty, performances, vernissages et rencontres se feront de 18h à 22h, dans une trentaine de galeries, ainsi que dans la toute nouvelle maison de ventes FauveParis.

L’équipe des Jeudis Arty se compose de trois jeunes femmes, diplômées de Science Po mais ayant poursuivis des formations différentes et complémentaires sur le projet qui leur est commun.

Alice Lebredonchel travaille auprès du ministère de la Culture et de la Communication. Elle a auparavant été attachée culturelle à l’ambassade de France à Stockholm où elle a notamment créé et dirigé un équivalent de la fête de la musique (Make Musik STHLM). Elle est présidente des Jeudis Arty.

Caroline Turpin s’est quant à elle orientée vers le marketing et la communication, après une formation en école de commerce. Les compétences acquises et valorisées au sein de grandes entreprises internationales viennent aujourd’hui contribuer à l’essor des Jeudis Arty.

Enfin, Laure Cazaubon est une experte en gestion et promotion de partenariats innovants. Diplômée en Histoire de l’art, elle a par la suite travaillé auprès d’espaces culturels, de musées ou de fondations d’entreprises mécènes afin d’ouvrir leurs portes au plus grand nombre. Elle est responsable des relations avec les galeries pour les Jeudis Arty.

Partage

Le projet des Jeudis Arty est parti d’une initiative anglaise, les First Thursday organisés à Londres, et qui réunissent près d’une centaine de galeries ; et également suite à des voyages à New York, « place centrale du marché de l’art », où les galeries semblent beaucoup plus accessibles qu’en France. L’élitisme serait de mise à Paris, lorsque l’on entend dire que les curieux ne sont pas les bienvenus dans ces lieux quasi sacralisés. Pourtant c’est bel et bien la curiosité qui amène l’éducation du regard et peut être même l’acte d’achat… Les galeries d’art parisiennes auraient donc tout à gagner à s’ouvrir ! C’est pourquoi l’équipe des Jeudis Arty s’est donné comme objectif de libérer ces espaces en organisant des soirées conviviales, plusieurs fois par an. Les galeries ont été plutôt partantes pour participer à cette nouvelle aventure. Les récents enjeux liés aux nouvelles technologies ont en effet changé la donne. Les acheteurs sont internationaux, font des transactions dans les foires ou sur internet. Les plus grandes galeries touchent les plus gros collectionneurs tandis que, les autres peinent à renouveler leur clientèle et à valoriser les artistes qu’elles représentent. Il est donc nécessaire de redonner l’envie de pousser la porte de ces lieux d’art, et de donner les moyens à ces derniers de communiquer autour de leurs projets.
Côté public, le mouvement spéculatif des dernières années sur le marché de l’art n’a d’autant pas aidé à valoriser l’image de la création contemporaine. Il était grand temps de réconcilier public, marchands et artistes. Pour cela, mettre en place un événement gratuit semblait primordial. Des bénévoles se sont donc joints au projet, ajoutant diverses cordes à l’arc tendu des Jeudis Arty, visant ainsi l’excellence pour permettre une continuité certaine.

Soutien

Pour monter un tel événement, il a fallu contacter les personnalités et institutions susceptibles d’apporter leur soutien. La mairie du 3ème arrondissement a donc été sollicitée. Après un premier contact prometteur, les responsables ont encouragé la création du projet, sans toutefois verser un centime. Les partenariats avec des entreprises furent donc envisagés pour financer les flyers et autres moyens de communication. Par ailleurs, ces entreprises partenaires ont permis la création d’un tote bag* contenant des parcours, des offres et concours. Avec une contribution d’une trentaine d’euros, le détenteur du Arty Bag pourra accéder à des prestations spécifiques, notamment des parcours thématiques.

Accompagnement

La prestation des Jeudis Arty vise tout à la fois les galeries et les visiteurs, en permettant aux premiers un cadre pour accueillir de potentiels acheteurs, et aux seconds la possibilité de développer leurs connaissances sur l’art. Via la création de parcours thématiques, les visiteurs se déplaceront selon leur sensibilité avec « Zoom sur la photo contemporaine », « Femmes galeristes », « De la peinture à l’ère numérique », ou encore un parcours intitulé « Regard urbain ».
Pour l’heure, deux dates seulement sont fixées, à savoir le jeudi 5 juin prochain, et une autre édition en octobre, peu de temps avant la FIAC.
· Il faudrait peut-être expliquer ce mot ? Quoique ils doivent connaître….
· Des fautes de concordances de temps et des phrases alambiquées…
Bisous

Les galeries participantes :

Galerie ALB
Galerie Alain Gutharc
Galerie Anne Barrault
Galerie Cinéma
Galerie Christian Berst
Galerie Charlot
Galerie Cinéma
Galerie Claudine Papillon
Galerie Cour Carrée
Galerie Corcia
Galerie Derouillon
Galerie Djeziri Bonn
Galerie Duboys
Galerie Intuiti
Galerie Isabelle Gounod
Galerie Laure Roynette
Galerie Lazarew
LO/A
Galerie Placido
Galerie Maria Lund
Galerie Michèle Chomette
Galerie Polaris
Galerie Vanessa Quang
Galerie Rivière/Faiveley
Galerie Vincent Sator
Galerie Vincenz Sala
Galerie Fatiha Selam
Galerie Véronique Smagghe
School Gallery
FauveParis
L’espace QuinzeQuinze
See Studio

http://www.lesjeudisarty.net/site/

Les commentaires sont fermés.