Me and Mr Williams

C’est une bien triste période pour la musique, lorsque l’un des plus grand donne le LA, tous les autres suivent comme si la symphonie pouvait finir par être majestueuse. C’est une bien triste période pour la musique, c’est au tour de Paul Williams de s’en aller, Billy Paul nous a quitté à l’âge de 81 ans.

Nul doute que tout le monde s’accordera pour dire qu’il était un artiste de talent, et l’est toujours au travers de son testament mélodique. Il ne s’agit donc pas aujourd’hui de crier ses qualités, de lui lancer mille fleurs, mais de redécouvrir ses compositions, ses reprises, son parcours.

Né le 1er décembre 1934 à Philadelphie, Paul Williams se destine au jazz. Tout au long de ses albums, on retrouvera ces sonorités mêlées au funk et à la soul, cette fratrie musicale à la mode dans les années 70 et 80. C’est d’ailleurs à ce moment précis qu’il rencontre le succès, notamment avec le titre Me and Mrs Jones, l’étiquette chanteur de variété lui sied alors à merveille, quand bien même elle n’est pas tout à fait exacte.

Si beaucoup ne retiennent que ce titre et sa reprise de YourSong, les titres Let Them In ou Let’s Make A Baby, méritent toute l’attention, et sont symptomatiques de cette époque durant laquelle on parlait d’amour sur des rythmes funky. Peu à peu, il s’enferme dans les chansons d’amours mélancoliques, ces ballades sur lesquelles on danse des slows, et que l’on embrasse pour la première fois à la commissure des lèvres. Pourquoi cela fonctionne ? Parce que sa voix est hors du commun, de nombreux artistes lui rendent hommage à l’image d’Amy Winehouse et de son titre Me & Mr Jones. Avec treize albums en 18 ans, le chanteur de soul s’est éteint le 24 avril 2016, on retourne en 1985 sur l’album Lately et on s’écoute le titre I Search No More.

Crédit photo : zeid-ourworld .blogspot.com

Les commentaires sont fermés.