Mike Germon : L’as de cœur

2014 est déjà fini que le graphisme repart vers d’autres sphères, avec la mini rétrospective d’un artiste, qui devrait faire beaucoup de bruit cette année sur les différentes « art fair » qui ponctueront 2015, nous avons nommé Mike Germon. Spécimen rare il est de la même branche que l’équipe du Studio Monarc, un passionné de science et de sculpture classique. Comme quoi, traîner dans les musées remplis de dieux grecs et de Vierges en extase ne mène pas forcément à ce que l’on croit…

Son univers n’est ni copié, ni calqué sur d’autres modèles. Pour faire court : prenez la pochette de l’album de Jay-Z Holy Grail : deux statues antiques et une typographie ultra solide imprimée dessus, (comme la misère sur nos banlieues), puis ajoutez-y des illustrations de livres de médecine, des photographies d’herbiers et de planches sorties du Muséum d’Histoire Naturelle, enfin saupoudrez le tout d’éléments préhistoriques, style pointes de flèches, et avec ce mélange vous aurez un aperçu de son travail.
Fonctionnant comme un alchimiste, son site internet fait office de laboratoire et de cabinet de curiosités à la manière d’un gentleman anglais ayant réalisé son Grand Tour au XVIIIème siècle et impatient de montrer ses trouvailles. Et le résultat est sans appel : un bazar organisé à échelle humaine, avec des visuels qui coupent la respiration et qui provoquent l’envie de se ruer sur son e-shop (qui est en construction, dommage). Depuis 2011 et jusqu’à maintenant, il collabore avec des « pop-up store » branchés de la côte Ouest, et de très nombreuses galeries. Au vue de sa biographie il semble exclusivement tourné vers les Etats-Unis, ce qui peut paraître étrange tant son oeuvre pourrait séduire un public européen assez large…Mais ça ne l’empêche pas de faire un excellent travail, au contraire !

Hop, première série 2011 : des cartes postales qu’il fixe sur des arbres pour faire la promotion d’une exposition. Visuels hallucinants qui oscillent entre naturalisme ornithologique et photographies spatiales.
Il poursuit en 2012-2013 avec la marque Fallen Arrows pour une série ultra limitée de t-shirts dessinés par ses soins : univers des débuts de la chimie et de la médecine autour du thème Poisons & Antidotes qui frappent par leur modernité, et par – nous pouvons le dire – une extrême « coolitude » (au passage, ils ont tous été vendus).

Fin 2013, nouvelle collaboration cette fois-ci avec la marque Accelerated Expansion qui lui laisse carte blanche, un art-book est même lancé pour étoffer la série de dessins et de vêtements. Tout y est : typographies et logos des années 80, sculpture, planches anatomiques, dessins vaudou, conquête spatiale et plus encore. Rupture de stock en 10min et 45secondes (estimation, et il s’en suit de nombreux travaux toujours aussi agréables à regarder, visibles sur son site, leurs descriptions prendraient douze pages).
Et enfin derniers travaux, ultras récents : la fameuse série Untitled Playing Cards (notre préférée) : une réinterprétation totale des cartes les plus puissantes : as, roi, dame, valet, dans les quatre couleurs, bientôt en vente sur son site. Tout est réglé au millimètre, et ça en devient presque énervant tellement la réflexion est subtile et intelligente. Prenons au hasard la série des as, vous allez comprendre. Le cœur est un véritable cœur humain (en dessin bien sur). Le trèfle devient une rose noire, mate, comme sculptée dans un bloc de charbon. Le carreau devient des éclats de cristaux rouge sang regroupés en cercle, et enfin le pique, un des symboles du travail de Mike Germon : une pointe de flèche préhistorique. Le résultat est juste bluffant pour l’ensemble de la série qui fait appel à des tonnes de références d’histoire de l’art, mais aussi de pop-culture et de visuels vintages.

Explorez son site et les multiples liens qui renvoient à des sites toujours plus intéressants les uns que les autres, et proposant un contenu qui n’est pas encore visible en France. Vous passerez de surprises en surprises c’est garanti !

Site de l’artiste
Crédits photographiques : Mike Germon

Les commentaires sont fermés.