Mille et une floraisons au Jardin des Plantes

Depuis le 11 février,  s’est ouvert pour la 4ème année dans les serres du Jardin des Plantes, le rendez-vous annuel des amateurs, ou novices, « Mille & une orchidées ». Cet hommage à une fleur aussi belle que fragile qui suscite l’admiration, se tiendra jusqu’au 7 mars prochain. Une floraison à ne pas manquer !

L’orchidée et la science

Depuis quatre ans, le Jardin des Plantes et le Jardin du Luxembourg, en partenariat avec diverses associations d’orchidophiles ou de producteurs, mais aussi grâce au travail des botanistes des serres de l’Arboretum de Chèvreloup qui conserve les espèces « sauvages » du Muséum, met à l’honneur l’orchidée ancienne de plus de 5 millions d’années. Rien que ça !

En effet, ces institutions assurent la sauvegarde et la conservation des collections végétales vivantes. Elles dévoilent également des spécimens rares extraits de leurs collections. Que ce soit via une culture in vitro ou plus traditionnelle, l’orchidée est cultivée afin d’être préservée puisqu’une grande partie de leur habitat naturel, la forêt tropicale, est menacée.

Parce qu’une exposition sert aussi à se cultiver, cette exposition est l’occasion de présenter aux visiteurs les travaux scientifiques que mènent les chercheurs sur ces fleurs complexes, afin d’améliorer leurs classifications, de comprendre leurs relations avec les insectes (ce qui influe sur leur mimétisme), leur reproduction et leur fonctionnement. Ainsi, au cœur des serres du désert,  différents panneaux détaillent comment les botanistes étudient ces plantes mystérieuses qui fleurissent de plus en plus dans nos maisons.

Vous apprendrez peut-être que les orchidées fonctionnent avec des champignons qui leurs sont essentiels pour leur développement et leur floraison. En contrepartie, ces derniers se nourrissent des sels minéraux et de l’eau présents dans les racines de la fleur. Une belle symbiose comme la nature sait nous en donner.

Un émerveillement pour les sens

L’exposition qui présente une centaine d’espèces d’orchidées, se veut être aussi un émerveillement pour les sens afin de fasciner le spectateur par cette fleur. Une scénographie a ainsi été pensée pour mettre en valeur chacune d’entre elles, et offrir à la vue mais aussi à l’odorat du spectateur un véritable éblouissement.

L’ouïe de ce dernier n’est pas oubliée puisqu’une musique composée par Xavier Roux, alias Ravi Shardja, intitulée Belles exotiques, a été spécialement écrite pour accompagner le visiteur.

Un parcours complet

Le visiteur pourra continuer sa visite dans le jardin du Muséum d’Histoire Naturelle, et découvrir sur les grilles de l’Ecole Botanique des représentations d’orchidées, qui ont été choisies parmi la collection des vélins du Muséum, ainsi que parmi les ouvrages conservés dans sa bibliothèque.

Enfin, pour les plus curieux, cette quatrième saison trouve un écho au Parc Zoologique de Paris, qui expose quant à lui 3 800 orchidées au cœur de la serre Guyane-Madagascar. L’occasion de faire « d’une pierre deux coups ».

« Mille & une orchidées » est une exposition poétique et délicate qui comblera vos sens, et vous fera passer un agréable moment en compagnie de ces magnifiques fleurs toutes plus belles les unes que les autres.

Les commentaires sont fermés.