Mouthy Exhibition à London Bridge !

L’exposition Mouthy : Into the Orifice, ouvrira en septembre.

Chez ART/CTUALITE on a eu un avant-goût et on vous raconte !

Il est vrai qu’avec un titre pareil, il y a de quoi se poser des questions. Quand on a reçu l’invitation pour sa LAUNCH PARTY du 5 juillet, on l’a bien lue deux fois avant de se décider. On nous parle de salive, de langue et autres substances. Mais bon, on se dit : « C’est l’été alors pourquoi pas !… »

La Launch Party se déroulait dans une sorte de hangar aux alentours de London Bridge. Les lumières tamisées, nous donnaient l’impression d’entrer dans une bouche gigantesque. Du rose un peu partout, plusieurs stands et des bonbons. Il n’en fallait pas moins pour nous conquérir. 

Plusieurs stands étaient donc installés dans ce lieu magique. Le premier, Spit Crystal, peut repousser à cause de son nom, mais l’idée est tellement folle ! Les visiteurs seront invités à cracher dans des petits récipients, l’artiste fera ensuite une oeuvre avec cette salive, qu’elle appelle Crystal. On navigue entre les visiteurs, et on essaye ensuite le Terminal Sulcus. Ce stand est en réalité une installation qui permet aux visiteurs de fabriquer des moulages uniques de leur langue. Un souvenir unique à emporter chez soi non ? On continue de déambuler pour arriver sur le stand Saliva Moon. Cette installation est lunaire, c’est le cas de le dire ! Vous donner un peu de votre salive qui sera projetée sur le mur en créant des images inédites ! Grâce à votre salive vous serez en mesure de faire danser un paysage lunaire sur les murs. Alors on dit merci à Briony Clarke, car on se prend pour un astronaute pendant 5mn.

Le parcours continue, de la musique enveloppe la pièce et on se dirige vers Science of Snogging. Cette expérience se réalise dans une caravane toute rose, l’ambiance est très vintage. On adore ! Le concept est de partager ses “kissing stories”, et de discuter ensuite avec deux performers l’histoire première et l’anthropologie du bisou. On sort de là, et puis on essaye le Microb Mouth. Quezaco? Deux artistes/chercheurs font grandir des bactéries et créent à partir de celles-ci des dents. Une solution peu coûteuse si l’on n’a pas les moyens de se faire poser des dents en céramique …

Au tour de Kiss Culture ! Ce projet fou qui, en 2009, a rassemblé près de 2000 plaques d’Agar-agar (le truc pour la gelée, mais oui vous savez), ont été embrassées à la Science Gallery de Dublin. Ces plaques ont ensuite été incubées, pour mettre en évidence le nombre de bactéries que l’on a dans la bouche, mais aussi, et surtout, celles que l’on transmet. Certaines de ces plaques ont été photographiées et exposées le soir de la Launch Party. Oui, s’embrasser ça fait du bien mais visiblement, ce n’est pas très propre. On s’en fiche ?!

Et on termine cette soirée en beauté avec Hawk This Way (vous l’avez lu en chantant?). Pour cette installation la curatrice Ruth vous invite à explorer le langage, l’histoire, la science et la culture de la salive. Elle vous parlera de ce conflit que suscite la salive, révulsion, attraction…

Cette exposition permet de mettre en lumière le rapport entre l’art et la science d’une façon géniale. Si l’on vous parle de salive comme ça de but en blanc, c’est pas très sexy. Mais si on se sert de moyens artistiques pour expliquer la science, tout de suite cela devient plus ludique. Chez ART/CTUALITE on a adoré la démarche. Allier l’art et la science pour toucher le plus grands nombre c’est une initiative qu’on avait envie de vous faire partager. Alors un conseil, si vous êtes à Londres en Septembre, allez y faire un tour, absolument ! 

Plus d’infos par ici : https://london.sciencegallery.com/mouthy/

Les commentaires sont fermés.