Nouvelle perte pour le patrimoine syrien

Cela faisait longtemps ! Pas vrai ? On s’est dit que ça vous ferait plaisir d’apprendre, une nouvelle fois, une destruction du patrimoine syrien !…

Cette fois-ci la citadelle de Palmyre a été bombardée, et vient ajouter son nom à la longue liste (bien trop longue) des bâtiments saccagés par Daech. Ce n’est pas moins de 13 barils d’explosifs (autant bien faire les choses), qui ont été largués depuis le début de la semaine sur la citadelle de la cité antique. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité, tout comme les ruines romaines qu’elle surplombe.

Selon Khaled al-Homsi, un militant de Palmyre, ce serait près de 25% des murs qui ont été endommagés. 25% avec autant de barils d’explosifs, Daech peut mieux faire non ?

Blague à part, l’Observatoire syrien a affirmé que la citadelle avait subi de très lourds bombardements et attaques aériennes, réduisant ainsi ce vestige antique, et joyau de l’humanité, à un bâtiment défiguré.

Pour que ce soit encore plus sympa dans le quartier, Bachar al-Assad a reçu des avions de la part de sa copine la Russie, causant la mort de dizaines de personnes chaque jour dans la zone de Palmyre. L’armée syrienne tente de reprendre Palmyre aux mains de l’EI, mais ce n’est pas chose simple. Les combats font rage, le patrimoine part en poussière à chaque seconde, et Daech règne presque en maitre sur ce berceau de l’humanité.

Avant cette horreur, avant la perte du temple de Bel et de Baalshamin, avant la disparition du Lion d’Athéna, Palmyre était aimée des touristes, qui venaient en grand nombre la visiter, presque comme en pèlerinage. Palmyre est l’Histoire (avec un grand H), puisque elle est le berceau de l’humanité.

Ce qui est plus triste encore, c’est qu’outre les bombardements incessants de ces vestiges, les djihadistes pillent ces zones, et alimentent le trafic de biens culturels. Le site de Doura Europos est méconnaissable, la Libye et le Yémen voient, eux aussi, leur patrimoine partir en fumée. Jusqu’où ira la barbarie avant que les états ne réagissent ?

Crédits photo

Les commentaires sont fermés.