Paris est une fête

« Un homme ça peut être détruit, mais pas vaincu » – Ernest Hemingway

Toute l’équipe d’ART/CTUALITE apporte son soutien aux familles et proches des victimes des attentats.

Se remettre devant son ordinateur, après un weekend comme celui-ci, pour écrire, ne se fait pas naturellement. Il faut se forcer. On vous avoue, sans honte, qu’on ne savait même pas sur quoi écrire, qu’on n’en avait plus l’envie. Chez ART/CTUALITE on vous parle de la culture, mais surtout on se divertit avec la culture, on s’amuse avec la culture, parfois même on se moque de la culture. Pour certains d’entre nous, écrire un article c’est aussi écrire à la recherche du bon mot, à la recherche de ce qui fera rire, ou au moins sourire le lecteur, tout en lui parlant sérieusement de cinéma, de peinture, de photo, de musique, de l‘art. 

L’esprit encore brumeux, encore confus, on trouvait ça tellement con d’écrire sur les thèmes qui nous sont chers, tellement con d’essayer d’y mettre le même humour, tellement con de partager ça. Et puis, ça aurait sonné si faux… On n’avait pas envie, on n’avait pas la tête à ça. 

Enfin, nous nous sommes rappelés. « Et si l’art de demain commençait aujourd’hui ? ». Quand on choisit une devise pour nous représenter, on doit s’en montrer digne. Hier, aujourd’hui, et demain, ces évènements resteront terribles et jamais nous ne devons les oublier. Mais, l’art et la vie de demain commencent aujourd’hui. Aujourd’hui donc, ART/CTUALITE reprend son fonctionnement, aujourd’hui ART/CTUALITE relève la tête fièrement et retourne au travail pour vous offrir, avec la même envie qu’avant, l’actualité culturelle du moment, et de demain. Malgré les tragiques événements, nous continuerons de publier nos coups de coeur. Malgré les événements nous continuerons d’aller à la rencontre de nouveaux talents. Malgré tout cela nous continuerons de célébrer la culture, la jeunesse et Paris. 

Chez ART/CTUALITE nous rendons hommage chaque jour à la culture, la création, la jeunesse, l’art. Nous sommes profondément convaincus que la culture ne connait pas de frontières. La culture ne connait pas de limite, la culture ne connait pas de nationalité, la culture ne connait pas de religion. Elle rassemble les gens et les unit. Nous pensons que la culture permet à chacun de s’exprimer. Il est primordial pour nous que chacun y ait accès. Elle touche tout le monde. Nous voulons, plus que tout, mettre en avant la jeune création, faire découvrir la jeune scène artistique qui fera l’Histoire de l’Art de demain. Dans ces instants sombres, la culture fait partie de ces éléments qui nous permettent de rallumer la lumière, et de la maintenir vive. Elle nous permet aussi de ne pas rester prisonniers, de ne pas rester renfermés sur nous-mêmes et sur ces évènements, mais au contraire, de nous évader, de nous élever, de nous ouvrir.

Alors, voilà. On est de nouveau tous devant notre ordinateur. On est tous de retour au travail, avec une motivation comme jamais, pour vous offrir la semaine la plus riche possible en actualité culturelle, mais aussi la plus riche possible en sourire. Nous n’arrêterons pas d’admirer des peintures. Nous n’arrêterons pas de nous émerveiller devant des sculptures. Nous ne cesserons pas d’écouter de la musique. Nous n’arrêterons pas de danser. Nous ne nous arrêterons pas de donner la parole aux jeunes artistes. Parce que c’est cette émulation, cette création incessante qui fait de Paris une ville riche. Qui fait de Paris une fête. Le tout, en respectant l’honneur et la dignité de tous ceux qui nous ont laissés orphelins ce week-end.  

 

Xavier Roffi & Assia Zhiri

Crédit photo : Joann Sfar

Les commentaires sont fermés.