« Pilot Talk », Acte 3, scènes 1 à 15, Curren$y

Si vous avez été assidus à vos cours, au collège et au lycée, vous n’avez pas pu passer à côté de la séquence dédiée au théâtre, en cours de français. D’ailleurs, c’était votre préférée, car, pour une fois, le ou la prof’ ne vous filait pas un 500 pages, signé Balzac ou Zola, à lire pendant vos deux semaines de vacances de Pâques. Pareil à un personnage d’une comédie de Molière, Curren$y a pris l’habitude, depuis 2009, de revenir régulièrement sur le devant de la scène hip-hop américaine. En ce beau mois d’avril, il sort Pilot Talk III, troisième acte de son projet Pilot Talk initié en 2010.

Bien que présenté comme seul protagoniste de la scène, dans le titre de cet article, rassurez-vous, le pensionnaire de Jet Life Recordings ne déclame pas que des monologues durant les quinze scènes qui composent ce nouvel acte. Pas de tirade façon Mc Cyrano de Bergerac. Le personnage principal, originaire de la Louisiane, donne également la réplique à ses semblables. Ainsi, on retrouve, par ordre d’apparition, Riff Raff, Wiz Khalifa, J. Townsend, Jadakiss et Styles P.
Un casting de qualité pour un nouvel album soigneusement travaillé. Si Curren$y nous avait habitué, entre 2009 et 2012, a deux albums par an, il avait soudainement stoppé cette cadence délicieusement infernale, après The Stoned Immaculate. Depuis il a passé du temps en studio sur le troisième volet de son projet Pilot Talk. Une absence qui en avait étonné plus d’un, tant celui qu’on surnomme Spitta Andretti possède la capacité de donner l’impression que tout ce qu’il fait est facile et de qualité.

Après écoute, en revanche, on comprend pourquoi le rappeur de la Nouvelle-Orléans a pris autant de temps. Tout au long des quinze pistes, la musique sur laquelle il s’exprime est belle, et son rap est étonnant de maîtrise. L’harmonie est totale, et on imagine déjà le gaillard chanter cela sous le soleil californien, au milieu des volutes de fumée. En fait, on sent aisément que Curren$y donne toute son énergie dans un rap, qui en ressort agréablement relaxant et tout en tranquillité.

Le travail paye, et ça, le rappeur l’a bien compris. Au moment du lever de rideau sur ce nouvel acte musical, Curren$y prend le sujet à bras le corps, et nous montre toute la maîtrise qu’il a de son art. Si vous souhaitez vous en faire une idée plus précise, on vous laisse écouter Alert, tiré de cet excellent Pilot Talk III.

Crédits photo : Pilot Talk III – Curren$y – uproxx.com

Les commentaires sont fermés.