Pilpeled, le mage de Tel Aviv

Aujourd’hui, notre attention va se porter de l’autre côté de la Méditerranée, au cœur de Tel Aviv avec l’exemple d’un jeune talent : Pilpeled. Sous cet étrange nom se cache un homme sensible, concentré et cultivé qui a su imposer un style de dessin novateur et très en vogue, une hybridation de la bande-dessinée et du dessin tribal.

Avant d’être sur le devant de la scène, Pilpeled a passé de nombreux mois à vendre ses talents d’illustrateur aux boîtes de nuit de Tel Aviv, dont la réputation de ville de fête dépasse largement les frontières. On le reconnait, on lui propose de nouveaux contrats, et très vite on lui demande de poser ses visuels sur des t-shirts. Le style de Pilpeled est officiellement adopté par la night life locale. Il faudra attendre 2013 pour qu’il soit reconnu sur la scène internationale lorsqu’il est chargé de dessiner…la bouteille de vodka Absolut de Tel Aviv. Certes, il faut un début à tout…

Depuis maintenant deux ans, son dessin s’affirme et voyage. Sa plume explore les contes orientaux jusqu’aux tribus amérindiennes, pour s’inspirer de cultures éloignées et chargées de symboles forts tout autour du monde. En noir et blanc, il semble sculpter la feuille de papier et plonger le spectateur dans un univers mystique incomparable, dans lequel celui-ci peut totalement lâcher prise et apprécier les courbes et les détails des compositions ensorcelantes. Mariage réussi entre la réinterprétation des « arts premiers » et des visuels contemporains, Pilpeled usine des images troublantes, parfois très sombres dans leurs compositions, pour obtenir un résultat d’un esthétisme saisissant. Parfaitement dans son époque, l’artiste offre à un public jeune, branché constamment sur Instagram et Pinterest de l’or en barre. Imaginez le combo qui dépasse de loin l’absence de talent abyssal de chez RAD : iconographie mystique, utilisation systématique du noir et blanc, des motifs amérindiens et africains, un côté rebelle/mystérieux/ « qui a vécu des choses »/ de la provocation, et le tour est joué.

Par son esthétisme plaisant, l’art de Pilpeled s’apprécie autant pour son aspect visuel que pour l’orientation de son discours : mêler avec brio les cultures et les époques, créer des histoires à image unique, instaurer un système d’œuvres mystérieuses, difficilement décryptable, mais profondément réussi et maîtriser un univers extrêmement vaste. Prenez le temps de vous approprier ses visuels, et de vous refaire vos propres histoires en allant sur son site.

Crédits et sources photographiques : Pilpeled.

Les commentaires sont fermés.