Quand la sculpture rencontre la bande dessinée

Crédit photo Galerie Bayart

Crédit photo Galerie Bayart

Cette semaine, on vous emmène visiter une galerie au cœur de la rue des Beaux-Arts, où se tient actuellement une exposition associant sculptures en bronze et bandes dessinées. Et pour tout vous dire, c’est plutôt pas mal.

Parfois en flânant dans un endroit on est interloqué par quelque chose, et la curiosité nous pousse à franchir une porte. Cette fois-ci, ce fut celle de la Galerie Bayart qui présente jusqu’au 12 décembre, les œuvres de trois artistes : Christophe Charbonnel, Matthieu Lauffray et Alex Alice. Les amateurs de BD auront bien évidemment reconnu les dessinateurs de Long John Silver, du Troisième Testament et de Siegfried, chefs d’œuvre de la bande dessinée française. Pour ceux qui ne sont pas passionnés de bande dessinée, on vous explique.

Alex Alice est donc un auteur de BD, diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris en 1997, année au cours de laquelle est publiée la bande dessinée, co-scénarisée avec Xavier Dorison, intitulée Le Troisième Testament. Une série en 4 tomes qui mêle une étrange aventure historique à une quête ésotérique. Puis en 2007, Alex Alice publie sa trilogie Siegfried chez Dargaud, qui trouve sa source au cœur de l’œuvre de Wagner et des mythologies nordique et germanique.

Dans le cadre de l’exposition, la galerie Bayart présente quelques planches de l’auteur de la bande dessinée Siegfried, en noir et blanc, d’une qualité et d’une maturité indéniables. Certaines ont déjà trouvé preneur mais restent visibles à la galerie, pour notre plus grand plaisir.

Siegfried, tome 1, planche double 52 - 53 - encre de chine sur papier, 2x 59 x 42 cm. Crédit photo Galerie Bayart

Siegfried, tome 1, planche double 52 – 53 – encre de chine sur papier, 2x 59 x 42 cm. Crédit photo Galerie Bayart

Siegfried, tome 2, planche 5 - encre de chine sur papier, 59 x 42 cm. Crédit photo Galerie Bayart

Siegfried, tome 2, planche 5 – encre de chine sur papier, 59 x 42 cm. Crédit photo Galerie Bayart

Matthieu Lauffray, quant à lui, est concept designer, et a participé à de grosses productions cinématographiques américaines, ou françaises comme Le Pacte des Loups, où il créé notamment les fameux dessins de Grégoire de Fronsac. En 2004, il réalise les illustrations et personnages du jeu vidéo Alone in the Dark 4.

Créateur, entre autres, de la BD Prophet, Matthieu Lauffray fait partie de ces rares artistes capables de passer des arts visuels aux arts traditionnels. Véritable artiste hétéroclite, ses talents sont reconnus,* notamment par les collectionneurs, qui n’hésitent pas à débourser plusieurs dizaines de milliers d’euros pour les rares planches qu’il met en vente… 

Long John Silver - crayon sur papier, 46 x 33 cm. Crédit photo Galerie Bayart

Long John Silver – crayon sur papier, 46 x 33 cm. Crédit photo Galerie Bayart

Long John Silver - huile sur carton toilé, 65 x 50 cm. Crédit photo Galerie Bayart

Long John Silver – huile sur carton toilé, 65 x 50 cm. Crédit photo Galerie Bayart

A l’occasion de la sortie de l’intégrale de la série Long John Silver réalisée avec Xavier Dorison, la galerie expose les peintures et dessins issus de ce projet, véritable hommage à l’œuvre de Robert Louis Stevenson. Ainsi, les portraits de ses héros démontrent une réelle capacité technique à travailler les noirs aussi bien par le biais de la peinture à l’huile, qu’au fusain ou au crayon, et sont visibles à la galerie, tout comme quelques planches de la BD. 

Nous retiendrons ce puissant portrait de son Long John Silver, à la fois par l’intensité des noirs et des contrastes, mais également par la force du regard qui transcrit parfaitement la roublardise de ce pirate irlandais. Un délice pour les yeux.

Mais alors qui est Christophe Charbonnel, et que vient-il faire dans ce qui semble être une exposition de dessinateurs de BD ? Minute papillon !

Christophe Charbonnel est un sculpteur français, qui travaille principalement le bronze et qui a fait ses débuts au sein des studios Disney. Déjà, vous voyez où je veux en venir. Travaillant principalement des œuvres monumentales dans le cadre de commandes publiques, il réalise également des œuvres plus modestes avec toujours une approche très figurative et classique, que ce soit dans le thème (comme son travail sur le renouvellement du Kouros – figure sacrée de la statuaire grecque), ou dans le rendu de la sculpture. Passionné d’anatomie et des traités en la matière du XIXème siècle, il travaille par succession de couches de matière qui révèlent un véritable modelé, dans la lignée de sculpteurs comme Carpeaux ou Rodin. L’écorchure des corps de guerriers, ou de chevaux, conditionne alors le regard du spectateur.

Ainsi, le Long John Silver d’Auffray et Odin, de la série Siegfried, créé par Alice Alix, a inspiré le sculpteur qui lui a donné vie grâce à la statuaire. Le dialogue entre le bronze et les dessins est on ne peut plus réussi. Un réel échange se fait entre les œuvres. Le force du bronze donne encore plus de caractère aux personnages, déjà hauts en couleur des bandes dessinés, et révèle ainsi toute leur puissance. Un réel coup de cœur pour la tête d’Odin qui a déjà trouvé preneur. 

 

Odin - Bronze, 46 x 24 x 18 cm, édition sur 8, 2/8 disponible Crédit photo Galerie Bayart

Odin – Bronze, 46 x 24 x 18 cm, édition sur 8, 2/8 disponible Crédit photo Galerie Bayart

Long John Silver - Bronze, 55 x 28 x 17 cm, édition sur 8, 7/8. Crédit photo Galerie Bayart

Long John Silver – Bronze, 55 x 28 x 17 cm, édition sur 8, 7/8. Crédit photo Galerie Bayart

L’exposition se tient à la Galerie Bayart jusqu’au 12 décembre prochain. Il ne vous reste donc plus qu’une toute petite semaine pour vous y rendre. On ne saurait que vous conseiller de le faire. A bon entendeur ! 

Galerie Bayart
17 rue des Beaux-Arts, Paris 6

Ouvert les mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 14h à 19h
Samedi de 11h à 19h

Les commentaires sont fermés.