Que faire cette semaine ?

Bon il a fait plutôt chaud et beau cette semaine non ? Oui, je sais, c’est pour éviter de dire que j’ai déjà mangé tout mon calendrier de l’avent. Maintenant que c’est annoncé, place aux sorties à faire cette semaine.

  • On démarre en fanfare car devinez quoi ? Art/ctualité est partenaire d’Haramiste, film réalisé par Antoine Desrosières dont Assia vous parlait ici. Elle animera d’ailleurs la projection qui a lieu ce soir à l’Accatone, 20 rue Cujas dans le 5ème arrondissement. Encensé par la critique (Télérama, Critikat, France Inter, les Inrocks…), c’est un honneur pour nous que d’être partenaire d’un projet aussi fort et touchant, surtout dans le contexte actuel. Rendez-vous à 19h30, on vous y attend nombreux !
  • Pour clôturer la saison Grön attitude, l’Institut Suédois de Paris se mobilise pour créer un lieu d’échanges sur les questions environnementales. À partir de lundi démarre un nouveau cycle intitulé Hall-BAR qui se veut un after work éco-responsable. À travers 5 soirées et 5 thèmes différents, l’Institut Suédois accueille chaque soir un invité, pour un échange informel dans un cadre cosy et décontracté. Programme disponible iciUne bonne occasion de voir ou revoir l’exposition Re-Rag-Rug !
  • À partir de mercredi, le musée Delacroix revient sur l’intérêt de l’artiste éponyme pour les œuvres antiques, à travers une collection de dessins et de peintures. On y retrouvera notamment le projet du Dictionnaire des Beaux-Arts, démarré en 1857, année de réception de l’artiste à l’Académie et pour l’anecdote, le musée est situé dans l’ancien atelier de Delacroix. Du 9 décembre au 7 mars, au 6 rue de Fürstenberg dans le 6ème arrondissement. Ouvert tous les jours, sauf les mardis, de 9h30 à 17h30. Good news l’exposition est gratuite pour les moins de 26 ans !
  • Vendredi, la boutique Potemkine reçoit le réalisateur Gaspar Noé, qui viendra y dédicacer le DVD de son dernier film, Love. Si vous ne l’avez pas vu, notre critique est lisible ici. Si vous voulez célébrer la sortie du film, acheter le DVD, ou même juste voir une célébrité, c’est vendredi à 18h30, au 30 rue Beaurepaire dans le 10ème arrondissement.
  • Samedi c’est vernissage et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du grand retour de l’artiste urbain Ernest Pignon-Ernest. Trois ans après son inauguration de la galerie Openspace, il présente, dans le nouvel espace de la galerie, l’exposition « Si je reviens » qui présente des photos, croquis et dessins sur le célèbre cinéaste italien Pier Paolo Pasolini, assassiné dans le nuit du 1er au 2 novembre 1975 sans que l’on sache, encore aujourd’hui, pourquoi. Le titre de l’exposition provient d’un entretien donné par le cinéaste à Furio Colombo, quelques heures avant son assassinat : « Je paye un prix pour la vie que je mène. Je suis comme quelqu’un qui va descendre aux enfers. Mais quand je reviendrai, si je reviens, j’aurai vu d’autres choses, tant d’autres choses, plus loin que l’horizon. »
  • Le vernissage aura donc lieu samedi, à partir de 18h, au 116 boulevard Richard Lenoir dans le 11ème arrondissement. Exposition visible jusqu’au 23 janvier, galerie ouverte du mercredi au samedi de 14h à 19h, mais fermée pendant les fêtes du 24 décembre au 6 janvier.

Crédit photo : http://www.productionmyarts.com/

Les commentaires sont fermés.