Que faire cette semaine ?

« Comment ça va ? – Oh, comme un lundi » ; voilà, vous avez déjà le dialogue du lundi matin à la machine à café. Il ne sera même pas 11h que vous aurez l’impression d’avoir perdu tous les bénéfices de votre week end. Heureusement que nous sommes là pour vous sortir de votre morosité !

  • À partir de mardi, le street art (qui est décidément sur une bonne pente) s’expose au siège de l’Alliance française Paris Ile-de-France. Cette exposition est un aperçu du festival d’art urbain ONO’U 215 qui réunissait le fleuron des street artistes actuels et qui se complète par des rencontres, des ateliers et des performances. Ça se passe du 1er au 25 mars au 101 boulevard Raspail dans le 6ème arrondissement !
  • Il n’est pas encore trop tard pour aller voir l’incroyable garde-robe de la Comtesse Greffulhe au musée Galliera ; femme cultivée, intelligente, elle se lança lors de la première moitié du 20ème siècle, dans l’organisation d’événements culturels et inspira Proust pour le personnage d’Oriane de Guermantes dans son roman célèbre À la recherche du temps perdu. Ses toilettes, composées de mousseline et de plumes entre autres, méritaient bien une exposition. Vous avez jusqu’au 20 mars, ouvert de 10h à 18h du mardi au dimanche, nocturne jeudi jusqu’à 21h.
  • Mercredi, Confluences organise le vernissage de sa nouvelle exposition consacrée aux sans-domicile fixe, « ceux que l’on ne regarde pas. Ceux auxquels on ne parle pas. Ceux à qui l’on offre parfois une pièce, ou son sourire gêné, et que l’on oublie vite. » C.B dans Le Nouvel Observateur. Lee Jeffries les coupe de leur situation actuelle et leur redonne dignité et humanité. Rendez-vous à 18h au 190 boulevard de Charonne dans le 20ème arrondissement.
  • Jeudi, rendez-vous à l’Amour qui fait galerie, théâtre, cinéma, atelier… en bref un lieu d’échanges et de création, pour le vernissage de la 6ème exposition du collectif SYNAPS sur la thématique de la structure. En bonus, un stand de flash tattoos ! Allez viens, on est bien, à partir de 19h au 24 rue Molière à Bagnolet. Exposition visible du 3 au 6 mars !
  • Vous pouvez aussi aller voir l’exposition du Musée des Arts Décoratifs consacrée à une figure majeure de la décoration d’intérieur, j’ai nommé Pierre Frey. À travers 80 ans de créations, venez (re)découvrir l’importance des motifs et banissez le mur blanc ! « Tissus inspirés, Pierre Frey » au 107 rue de Rivoli dans le 1er arrondissement, du mardi au dimanche de 11h à 18h et jusqu’à 21h le jeudi. Exposition visible jusqu’au 12 juin.
  • Dimanche, le Centre Pompidou vous invite à vivre pleinement cette journée sous le signe de l’art ! De la Piazza aux salles du musée en passant par l’Atelier des enfants et le Forum, cette journée sera placée sous le signe du dialogue avec la création. Rendez-vous ici pour avoir le programme des festivités qui se dérouleront de 11h à 21h !

Les commentaires sont fermés.