Quelqu’un sait qui est ce Pablo ? 

Le 12 février dernier, Kanye West sortait (enfin) son dernier album « The Life Of Pablo ». 

« Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent » écrivait Audiard, pour un de ses dialogues de cinéma qui resteront célèbres. En musique, c’est pareil. Même si nous sommes en constante recherche de petites découvertes, de jeunes talents qui pointent le bout de leur nez pour dépoussiérer la scène internationale, il faut avouer que lorsque certains vieux briscards ressortent des studios avec un nouvel album sous le bras, ils attirent toute notre attention. Le 12 février, lors d’un défilé au Madison Square Garden, pour sa nouvelle collection, Kanye West ambiançait tout le monde avec « The Life of Pablo » en fond sonore. Après trois ans d’attente, celui qui se considère tel Dieu, est redescendu parmi les mortels pour les inonder de sa bonne parole et sauver l’humanité musicale. 

Arriver au Madison Square Garden, aux côtés de Kim Kardashian, pour présenter sa dernière collection, déjà, bon, le mec en impose voyez-vous. Mais, quand en plus de ça il se paye le luxe de faire découvrir son septième album au monde entier, là on doit dire que Kanye ne joue pas dans la même catégorie que le reste du monde musical. En termes de communication, de marketing, c’est du très haut niveau. En plus de cela, le pote de Jay-Z a bâti une véritable dream team autour de lui pour façonner « The Life Of Pablo ». Ainsi, on retrouve Chance The Rapper, Kid Cudi, Rihanna, Young Thug, Chris Brown, The Weekend, Frank Ocean, ou encore Kendrick Lamar. A côté de ça, la MSN du Barça ressemble aux One Direction, la BBC du Real parait timide comme Vianney, et les deux cinq majeurs du All-Star Game ont l’air de boys bands pour adolescentes des années 90-2000. 

Finalement, le résultat est plutôt réussi. Il est encore trop tôt pour dire si cet album aura la force et la capacité à devenir un classique, comme Kanye West avait su le faire avec « Yeezus », « My Beautiful Dark Twisted Fantasy », « 808s and Heartbreak » ou encore « Graduation ». Mais, la qualité des productions musicales est toujours là, le flow si atypique du mari Kardashian est également présent au rendez-vous, et les gros titres ne manquent pas. Bref, l’originaire d’Atlanta sait comment s’y prendre et n’a pas oublié de glisser un morceau nommé « I Love Kanye », pour prouver qu’il n’avait rien laissé au hasard, même pas sa « mélonite » aigüe qui le caractérise tant. 

Vous l’aurez compris, « The Life Of Pablo » va être sur toutes les lèvres et dans toutes les oreilles pendant encore un bon moment. Toutefois, on a eu beau chercher, on se pose toujours la question : quelqu’un sait qui est ce Pablo ? 

Les commentaires sont fermés.