Quimper fait le mur

Grimpez dans votre DeLorean, pour un léger retour en arrière. Le 8 janvier dernier, plus précisément. On vous avait parlé de l’initiative du collectif Las Gatas d’initier les murs de Quimper au Street art, avec une bigoudène très féline. On s’était, alors, réjoui de voir que l’art urbain gagnait toujours plus de terrain. Vous vous souvenez ? Eh bien, super nouvelle ! Sous l’impulsion de Cécile Nicolas et de “Ma première galerie” Quimper est désormais en possession d’une nouvelle galerie, dédiée au Street art.

Pour l’acquisition de sa première galerie, Cécile Nicolas est accompagnée de l’association Trust in my art, dans le but génial d’offrir à de jeunes artistes l’opportunité d’être exposés, pour la première fois, aux côtés de leurs homonymes plus confirmés. En fait, il s’agit là d’une transversalité artistique superbe, d’une promotion mutuelle intelligente. Une première galerie pour cette passionnée d’art, une première expo’ pour la jeune génération, l’équation est simple et paraît tellement évidente.

Située au 23, rue de la Provence, à Quimper (parce qu’à défaut d’être dans le ciel, le soleil doit bien se trouver quelque part, en Bretagne) “Ma première galerie” a pour ambition de proposer tous les mois le travail d’un(e) jeune Street artiste, tout en démocratisant l’art contemporain. Oui, celui-ci est en constante évolution. Oui, il est le lieu des créations les plus diverses, les plus folles, les plus fortes. Non, il n’est pas élitiste, l’art est accessible à tous. C’est, en somme, le message véhiculé par ce projet. Et, petit truc en plus, sur place, vous avez l’opportunité d’acquérir des produits dérivés des œuvres présentées.

La découverte de jeunes artistes, faire venir la population dans les galeries, soutenir la création artistique, lui offrir une visibilité toujours plus grande, des valeurs qui nous sont chères à Art/ctualité. Forcément, un projet comme celui-ci mérite d’être salué. Si vous habitez dans le coin, ou si vous n’êtes que de passage, n’hésitez pas à franchir le seuil de “Ma première galerie”, vous ne pourrez qu’aimer.

De toute manière, New-York, Los Angeles, Berlin ou Paris c’est “so 2014″. Quimper, c’est le futur. En avant Marty McFly !

Les commentaires sont fermés.