Raphaël : Les dernières années…

C’est grâce à un magnifique partenariat avec le Musée du Prado que le Louvre nous propose, du 11 octobre au 14 janvier, d’admirer les oeuvres de la fin de vie du célèbre peintre d’Urbino.

Cette période de la maturité reflète l’aisance prise au cours de longues années d’apprentissage et de travail. Ce peintre phare de la Renaissance Italienne a réalisé de nombreux chefs d’oeuvres connus de tous, et c’est pour notre plus grand plaisir que bon nombre de ses travaux sont visibles au Louvre. Il ne faut pas oublier que l’artiste avait avec lui l’appui d’un grand atelier, et c’est ce que propose également de mettre en lumière le musée. Nous pouvons donc également apprécier les toiles de Giulio Romano et Gian Francesco Penni, et ainsi étudier l’influence qu’a su avoir Raphaël sur ses élèves.

Les oeuvres choisies pour cette exposition sont réellement celles qui influenceront l’art européen par la suite. Cette exposition permet vraiment de comprendre l’aboutissement de toute une vie de labeur et donc de saisir la portée de l’assurance d’un style et d’une iconographie que l’on ne retrouve nul par ailleurs… Du moins c’est ce que beaucoup d’historiens de l’art pensent, mais il a en effet été prouve que bien des fois, la main de ses élèves se retrouve dans bon nombre de ses toiles, le débat reste ouvert encore aujourd’hui il faut donc réussir à faire la part des choses en ce qui concerne Raphël et son atelier…

Néanmoins, l’exposition prouve clairement que Raphael a su mettre en place une esthétique et a donc su asseoir sa place sur la scène artistique Renaissante. Lorsque l’on regarde la Sainte Cécile ou encore La Donna Velata, on ne peut que constater l’émotion que le peintre a mis dans son travail. Toute cette touche propre à Raphaël se retrouve dans ses oeuvres des dernières années et la consécration d’une recherche stylistique est mise en exergue ici.

C’est donc une exposition à ne pas manquer pour les amateurs de Raphaël, ou tout simplement pour ceux qui aiment la Renaissance Italienne et le Cinquecento.

Assia

Raphaël, Portrait de Baldassare Castiglione, 1519, Huile sur Toile, 82 x 67cm, Musée du Louvre

Raphaël, Portrait de Femme dit La Donna Velata, Vers 1512 – 1518, Huile sur Toile, 82 x 60,5, Florence Galleria Palatina, Palazzo PItti

Les commentaires sont fermés.