Réouverture du musée Picasso : tout nouveau, tout beau ?

Si je vous dis « L’hôtel Salé » ! Vous me répondez ? Oui, le Musée Picasso réaménagé dans un des plus beaux hôtels particuliers baroques du Marais.
C’est la ville de Paris qui rachète l’hôtel en 1964, mais c’est entre 1979 et 1985 que le bâtiment est rénové et réaménagé pour y accueillir la collection.
Après 25 années de fonctionnement, le musée a fermé ses portes pendant 5 ans pour des travaux de rénovation, et surtout d’agrandissement. Malgré les nombreuses polémiques mettant en cause l’autorité d’Anne Baladassari, (on ne va pas s’étendre là- dessus), le musée Picasso a finalement rouvert ses portes le 25 octobre 2014, à la date de l’anniversaire du peintre.

Première réaction : le nouveau musée Picasso rassemble une collection impressionnante, puisque c’est la plus importante au monde. Elle a en effet bénéficié de 2 dations, celle des héritiers de Picasso en 1979, puis celle de Jacqueline en 1990 (Cela est précisé sur les cartels d’œuvres). On retrouve ainsi un nombre impressionnant d’œuvres, avec 297 peintures, 368 sculptures, des dessins … à travers 3 niveaux, et un sous sol.

Et si nous allions visiter les deux premiers niveaux ? « Le parcours Magistral Picasso »

L’étage O

L’exposition commence au niveau 0. La première salle est thématique et, consacrée aux portraits / autoportraits. On constate alors l’évolution du style et de la technique picturale de Picasso : avec son autoportrait en 1901, l’artiste est dans sa « période bleue ».
Cet autoportrait est basé sur les sentiments du peintre, mais il ne cherche pas à être fidèle à son physique. Sa représentation n’est, en fait, que la première étape avant les modifications de couleurs et de détails, que l’artiste va volontairement effectuer pour exprimer son état d’âme.
Après avoir exposé pour la première fois à Barcelone à l’âge de 19 ans, Picasso part pour Paris où il s’installe dans le quartier de Montmartre, dans les ateliers du “Bateau-Lavoir” aboutissant alors à la création du cubisme en 1907, avec son ami Braque.
Dans « La tête d’homme » en 1910-1911, l’artiste a atteint sa recherche picturale : la composition est très géométrique, le visage est déstructuré, tout s’entremêle, on ne sait plus si le personnage est de profil ou de face.

Les salles s’enchaînent et malgré le manque d’informations et d’analyses, on prend très vite conscience de l’étendue du travail de Picasso. Par exemple, dans la salle « 0.4 », c’est tout un travail préparatoire qui est mis en œuvre, pour la création et réalisation des « Demoiselles d’Avignon » (1907).

Le 1er étage

Le changement d’étage annonce, également, un « changement » de période avec la première guerre mondiale (1914-1918), puisqu’elle met fin à la vie de bohême de Picasso.

L’artiste trouve néanmoins un nouveau souffle, grâce à sa rencontre avec Cocteau qui l’amène en Italie : son style pictural change, il revient alors à une ligne « classique, nette et pure ».
Sa fascination pour Ingres, et le Nain, le conduit à la réalisation du « Portrait d’Olga dans un fauteuil » en 1918.

La suite de la visite retrace le parcours et les changements de styles de Picasso: Monochromies, Primitivisme, Cubisme, Peintures de guerre … le visiteur peut même apercevoir dans une salle sa passion pour la Corrida, avec une représentation des rapports entre le picador, le cheval et le taureau dans … « Corrida » (1922).

La collection du musée Picasso est impressionnante, et on constate les changements opérés durant la fermeture puisque les espaces, et la circulation du public ont été optimisés.
Toutefois, on peut reprocher un manque d’informations et d’analyses sur l’ensemble du parcours, et ce malgré le plan et le guide audio : le spectateur peut très vite se perdre face à l’abondance des œuvres proposées, et par moment on se demande si l’ordre des salles n’est ni chronologique, ni thématique…
Par ailleurs, l’immense talent de Picasso additionné au fait que le musée soit logé dans l’hôtel Salé, un des joyaux du quartier du Marais à Paris, justifie largement l’achat de billets.

Les commentaires sont fermés.