Rule Britannia : découverte d’un « Pompéi » version anglaise

Annoncée par la BBC comme étant la découverte du siècle (carrément), ce site archéologique situé dans l’est de l’Angleterre serait le mieux conservé de l’âge de bronze…

Des vestiges d’habitations en bois, extrêmement bien conservés, d’un village vieux de plus de 3000 ans ont été mis au jour sur le site de Must Farm, non loin de Whittlesey pour ceux qui connaisse, (non mais en vrai personne ne connait le bled). Selon un des responsables du site de fouilles, David Gibson du Cambridge Archaelogical Unit, « il s’agit de la construction en bois de l’âge du bronze la plus complète jamais découverte dans ce pays ».

Imaginez de la vaisselle, des textiles, de la nourriture, et même des pirogues conservés depuis des millénaires sous 10 mètres de boue, ou plutôt du limon. C’est l’action protectrice des sédiments qui a protégé le site, déjà surnommé en Albion la « Pompéi britannique ». Le nom pourrait paraître un peu pompeux, mais l’histoire est archi proche.

Remontons quelques dizaines de siècles avant Donald Trump. Situées sur une rivière, les maisonnettes ont été construites sur une sorte de plateforme montée sur pilotis. Alors que tout le monde se la joue « Waterworld » un incendie se déclare et pulvérise le village précipitant les constructions dans l’eau. Ce qui tombe va rester intact pendant des siècles, protégé par la vase et ainsi parvenir jusqu’à nous. De formes circulaires, les habitations portent encore les marques de l’incendie qui a rasé le village, mais aussi la plupart des objets qui étaient entreposés à l’intérieur. Le plus surprenant étant des jarres contenant encore des restes de nourriture, les restes du repas en cours quand les baraques ont commencé à flamber comme des torches. Ces indices permettront surement aux archéologues de mieux comprendre les habitudes alimentaires de nos lointains ancêtres. Un expert anglais a même été dépêché sur place pour procéder à des analyses, afin de savoir si l’incendie s’est produit de manière intentionnelle…

Cela fait quelques années que l’Angleterre est revenue sur le devant de la scène archéologique européenne. Souvenez-vous, en mars dernier, la cérémonie de ré-inhumation de Richard III après la découverte de la dépouille royale dans les fondations d’un parking.

Alors oui ! En Angleterre les découvertes ne sont pas glamour du tout, mais elles font toujours bouger l’histoire et l’archéologie !

Reportage

Crédits et sources photo : Sciences et Avenir/Cambridge Archaelogical Unit/Daily Mail

Les commentaires sont fermés.